Mob Psycho 100

Après One Punch-Man en 2015, Mob Psycho 100 fut l’anime de l’été 2016, nouvelle oeuvre de ONE a été adaptée pour le petit écran. Là encore, les critiques ne tarissent pas d’éloges, ce qui a évidemment attisé ma curiosité.

De quoi ça parle ? Eh bien, cette fois-ci, ONE mise sur l’originalité. Alors que OPM, c’était les aventures d’un mec super fort avec ses poings, MP100, c’est les aventures d’un mec super fort avec ses pouvoirs psychiques. Oh…

Heureusement, à part ce postulat, le reste est largement différent. Mob (c’est un surnom) est en effet un lycéen renfermé, timide, qui aimerait bien se lier d’amitié (voire plus) avec Tsubomi, la fille qu’il aime beaucoup beaucoup. Mob utilise son don qu’en de rares occasions, principalement quand son mentor Reigen l’appelle pour des missions d’exorcisme. Sauf que : twist. Reigen est un imposteur. Un charlatan. Il profite de la gentillesse de Mob pour faire tourner son business de pacotille.mobpsychoep5

Pour le reste, c’est du pur shônen, avec des monstres, fantômes et affrontements à base de pouvoirs psy. Mais contrairement à OPM, la galerie de personnages secondaires est plutôt bien exploitée (je pense notamment à Ritsu, le frère de Mob ou à Tome, la chef du club de télépathie qui veut communiquer avec les extraterrestres). Et rapidement, on nous montre l’univers de la série. Il est d’abord excessivement banal : un lycée, avec ses élèves, ses profs et ses cours. Rien d’extraordinaire. Puis, petit à petit, cela part dans l’étrange, en lien avec les pouvoirs psy, entre centre d’études, organisation criminelle et complot mondial. En bref, un vrai scénario ! Plutôt surprenant quand on voit le faible niveau d’OPM sur ce point précis.

Après, ne nous leurrons pas, cela reste tout de même basique, du shônen pur et dur. Avec de la baston, de pouvoirs incroyables, un rival, des méchants pas beaux, la force de l’amitié et tout le tralala.

moche-psycho-100
Un exemple du talent de ONE

Mais la vraie originalité réside dans le style graphique de ONE, tremblant, maladroit et voire peu expressif, avec un chara-design pas très inspiré et une mise en scène convenue. Des dessins du mangaka, le studio Bones a réussit à créer un anime dynamique, vivant, avec de belles scènes d’actions. Douze épisodes qui s’enchaînent donc facilement, même si le début, le premier tiers de la saison, est un peu trop tranquille, le temps que les choses sérieuses commencent.

Bref, ça reste sympa à regarder pour passer le temps, mais rien de super accrocheur ou d’innovant. Face à l’invasion permanente de nouveautés en rayon, est-ce que Mob Psycho 100 se détache suffisamment de la masse pour mériter mon attention ? A part la patte du mangaka (si l’on peut appeler ainsi son manque de style), pas grand chose… Rien, en tout cas, pour me donner envie d’acheter la version manga, à venir cette année chez Kurokawa (aux alentours de Juillet sûrement, histoire de profiter un max de Japan Expo…).

Publicités

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s