Le wonderfest des Cristaux

Ce dimanche a lieu au Japon le Wonder Festival hiver 2017, que l’on retrouve avec le hashtag #wf2017w. Hashtag qui a envahi mon fil d’actualités. Mais bon, c’est le jeu quand on suit autant de fan de japoniaiseries. Je n’attendais pas grand chose cette année, sinon une nouvelle figurine Yu-Gi-Oh par Kotobukiya. Genre, Bakura le roi des voleurs, ou le prêtre Seto, ou Kujaku Mai… Bref, il reste encore pas mal de choix dans la liste des persos secondaires. Mais non, juste une ou deux photos du Pharaon, déjà vu. Dommage.

Non, la véritable surprise vient de Good Smile Company. Grâce qui annonce une figurine de mon manga du moment (« moment » = plus d’un an déjà). L’ère des Cristaux. Alors que le manga de Haruko Ichikawa progresse doucement avec un septième tome pour ce printemps et qu’il n’a pour l’heure aucune adaptation animée, l’éditeur annonce une figurine. Dingue.  Lire la suite Le wonderfest des Cristaux

Mangas : quelles perspectives pour 2017 ?

Derrière ce titre ronflant se cache juste un aperçu de ce que j’attends de cette année au rayon mangas. Pour le moment, il y a pas mal d’annonces, mais peu retiennent mon attention. Cela dit, on peut espérer quelques surprises dans les mois à venir.

reine-degypteOn commence du côté de Ki-oon, qui a annoncé la sortie de Reine d’Egypte, titre de Inudo Chie que j’attendais déjà depuis quelques mois. J’avais misé sur Ki-oon ou Komikku, pari gagné. Maintenant j’espère que ce manga narrant l’ascension au pouvoir de Hatchepsout sera à la hauteur de mes espoirs. Ce seinen inaugurera leur nouvelle collection « pour tous » (Kizuna). Sortie prévue en mars. Lire la suite Mangas : quelles perspectives pour 2017 ?

Yu-Gi-Oh ! : L’ère des bijoux

Le manga de Kazuki Takahashi a fêté ses 20 bougies l’année dernière, et on n’a pas fini d’en entendre parler. Alors que le manga et l’anime ont donné naissance à des tonnes et des tonnes de produits dérivés, notamment grâce au jeu de cartes qui perdure grâce à la longévité de l’adaptation (dont une nouvelle série et son nouvel héros ont été annoncés récemment), voilà que depuis quelques moi, la plus récente mode ce sont… les bijoux ! Lire la suite Yu-Gi-Oh ! : L’ère des bijoux

Bilan Manga 2016

L’année 2016 a été très riches en mangas pour moi, que ce soit du côté des nouveautés et surtout en rattrapages de vieilles sorties. J’ai longtemps hésité sur la forme à adopter pour ce bilan. Un seul article avec un ordre chronologique comme en 2015, un top 12 comme en 2014, ou des bilans en catégories comme les années précédentes. Tellement de choix… Cette année, je compte donc procéder par éditeur. Installez-vous confortablement, avec une tasse de thé ou de chocolat chaud à portée de main, c’est une longue lecture qui nous attend.

mpd-psycho-14-pikaMa résolution pour 2016, c’était de finir ou d’avancer dans plusieurs de mes séries mises en pause depuis trop longtemps. Je ne compte pas les cas désespérés que je ne reprendrai jamais (genre, Air Gear et son scénario nawak). On commence avec Pika. Leur catalogue actuel ne me parle pas beaucoup, mais j’ai profité des réimpressions pour avancer dans MPD Psycho. L’histoire est toujours aussi complexe et prétexte à des mises en scènes gores et cruelles, alliée à un dessin méticuleux et glaçant. Plus on avance et plus le scénario devient obscur et chaque réponse amène d’autres questions, toujours plus nombreuses. Je ne m’attendais pas à un tel propos politique, qui m’a rappelé quelque peu Ki-itchi VS. Lire la suite Bilan Manga 2016

Yu-Gi-Oh : Le Pharaon Yûgi par Kotobukiya

Avec tous ces articles sur L’ère des Cristaux, on pourrait presque en oublier que ma passion première, c’est Yu-Gi-Oh, ce shônen dans lequel les conflits se règlent avec des jeux de cartes. Le manga n’a plus d’actualité depuis la sortie du film au printemps dernier (et aucune date pour l’Occident ???) mais voilà que Kotobukiya a enfin dévoilé le prototype finale de leur prochaine figurine, annoncée il y a quelques mois.pharaon kotobukiya Lire la suite Yu-Gi-Oh : Le Pharaon Yûgi par Kotobukiya

5 bonnes raisons de choisir Le mari de mon frère

Je n’avais rien de prévu pour la sortie du nouveau titre de Gengoroh Tagame aux éditions Akata, entre autre parce que j’ai déjà écrit deux autres billets sur le sujet, en septembre 2015 et en juin dernier. Je me lance donc à l’aveugle dans un article totalement improvisé. C’est parti !mari-frere-1 Lire la suite 5 bonnes raisons de choisir Le mari de mon frère

L’ère des Cristaux 4 : Changements de Printemps

Plus de trois mois après le troisième tome qui nous avait laissé sur une terrible interrogation, voilà que Glénat profite de la rentrée pour sortie le volume 4. Au Japon, il y avait une version collector avec un jeu de cartes, en France faudra apprécier la couverture qui brille et c’est tout. Lire la suite L’ère des Cristaux 4 : Changements de Printemps

Doukyusei : Classmates

Doukyusei est un manga de Asumiko Nakamura, connu en France pour rien du tout vu que personne ne fera le lien avec le one-shot Crazy Affair sorti chez Taïfu il y a plus de deux ans. Mais par chance, Meloku avait présenté la mangaka sur Nostroblog, lors de l’un de ses articles sur les mangakas d’exceptions spéciales femmes de talent. Doukyusei, c’est un one-shot suivi du dyptique Sotsugyosei. C’est un gros succès au Japon puisqu’il y a eu un film adapté du manga début 2016. En France, c’est l’éditeur spécialisé dans le Boy’s Love, IDP, qui nous fait parvenir le premier tome au début de l’été.

Le visuel définitif est différent.
Le visuel définitif est différent.

L’histoire est celle de deux élèves d’un lycée pour garçons, l’extraverti Kusakabe et le réservé Sajô. Le premier fait partie d’un groupe de musique et n’est donc pas gêné à l’idée de chanter en public, contrairement au second qui fait donc semblant. Kusakabe va ainsi proposer son aide à Sajô. Lire la suite Doukyusei : Classmates

Neko Dango

Comme vous le savez sûrement, je m’évertue chaque jour qui passe à trouver le plus de japoniaiseries kawaii. C’est mon chemin de croix. Dure pénitence que la mienne. Passons. J’ai découvert en début d’année une nouvelle variété de chats mélangés à une spécialité japonaise, le dango (ou boulette de riz gluant). Ils sont donc appelés, en toute logique, Neko Dango.

DSC03680
Yuki Neko Dango se met à l’ombre par cette chaleur d’été…

Créés par la firme San-ei Boeki, il en existe différentes sortes, de différentes tailles, et donc pour tous les goûts. On retrouve aussi de disponibe à la vente des boîtes pour les ranger… Mais ce qui m’a le plus attiré chez ces Neko Dango, c’est leurs variétés spéciales. Ainsi, pour l’hiver, San-ei Boeki a sorti des Yuki Neko Dango, avec des motifs en forme de flocon de neige, doré ou argenté, sur leur doux pelage. C’est choupi.

DSC03681
Un Sakura Neko Dango dans son élément naturel.

Pour fêter le printemps, ce sont des Sakura Neko Dango, tout roses et avec des pétales de fleurs en ornement. Et cette fois, ce sont quatre petits chats-boulettes qui sont proposés. Trop mimi. Mais j’ai résisté à la tentation pour n’en choisir qu’un. Ce fut difficile, j’ai tenu bon. Bravo moi.

Et évidemment, il ne faut pas minimiser l’inventivité des Japonais pour décliner le concept à l’infini. Les Neko Dango s’habillent  spécialement à l’occasion des fêtes : Noël, Halloween… Ainsi, la fournée de l’année dernière comprenait un chat-citrouille, un « chat noir » et un chat-vampire. Cette année, rebelote mais avec un chat-démon violet à la place du vampire, et une mise à jour des deux autres, avec quelques subtiles différences. On peut donc supposer qu’il y aura aussi de nouvelles versions pour Noël. De quoi remplir rapidement une maison avec des boules de chats tout partout !

DSC03679
Les deux Neko Dango de Tanabata, dans leur boîte.

Il y a également des célébrations moins connues en Occident, comme Hinamatsuri (« fête des poupées » pour la traduction mot à mot, une journée célébrant les petites filles, le 3 mars) ou Tanabata, la fête des étoiles qui célèbre la réunion de Orihime (Véga) et Hikoboshi (Altaïr), deux étoiles séparées le reste de l’année par la Voie Lactée, qui a lieu le 07/07. Les Neko Dango de Tanabata m’ont suffisamment plu pour que je leur trouve une place chez moi. Nyan.

Pour plus d’infos en japonais : http://www.san-ei-boeki.co.jp/original-nekodango.html#hw

Du NYAN et des mangas :3