Miaou le Cartox : Nyanboard

Si vous suivez ce blog depuis suffisamment longtemps, vous avez dû remarquer mon amour des chats et de Cartox, la mascotte de Yotsuba &! (entre autres). Les japonais ont un don inné pour la création de petites choses kawaii qui me font craquer (comme mon porte-monnaie). Dans le vaste domaine des chats, je suis servi : Nyanpire, Chi, Donyatsu…  Je pensais naïvement que ça s’arrêterait là…

Nyanbo2 Lire la suite Miaou le Cartox : Nyanboard

The Ancient Magus Bride

Malgré son titre tout en anglais au sens étrange, The Ancient Magus Bride (de son nom japonais Mahô Tsukai no Yome) est la bonne pioche des éditions Komikku. Grand succès dans son pays d’origine (à peine 3 tomes, tous présents dans les top style Oricon, gros tirage et donc grosses ventes), il n’y a plus qu’à confirmer l’essai en France. Le titre de Kore Yamazaki a de quoi plaire à un large public (pas comme ces trucs obscurs dont raffole Meloku).

Lire la suite The Ancient Magus Bride

[Freaks’ Squeele] Rouge

Et voilà. Après trois bon tomes, la premier spin-off de Freaks’ Squeele s’est terminé en beauté. Dans la série mère, on suit Ombre de Loup, Chance et Xiong Mao qui tente vaillamment de réussir leur cursus universitaire dans une fac de super-héros à la réputation plus que mauvaise. L’univers voit se développer une foultitude de personnages secondaires et autant de backstories  qui ne pouvaient malheureusement pas être exploitées au risque de délayer l’intrigue principale. Mais même les histoires des personnages principaux sont complexes.

D’où la naissance de Rouge qui se propose de narrer le passé de Xiong Mao. Etant donné son rôle dans la saga d’origine où elle est peut-être la plus mise en avant du trio de tête (à mon goût), je fus plutôt surpris de ce choix. Surtout pour un premier spin-off. En effet, fille illégitime d’un parrain de la mafia chinoise, avec une mère en fuite et une belle-sœur qui veut sa mort, Freaks’ Squeele nous en dévoilait déjà pas mal sur le personnage de Xiong Mao. Que pouvait bien donc raconter Rouge ?

L’histoire prend place quelques années plus tôt, alors que Xiong Mao est au lycée. Les événements qu’elle va vivre lui feront découvrir l’amitié, l’amour et la mort (pas en même temps). On découvre une nouvelle facette de notre héroïne, plus taciturne et renfermée, qui n’a pas confiance en ses capacités de combats et vit dans l’ombre de sa belle-sœur, Wang Mu. Pire que dans les débuts de Freaks’ Squeele.

La brillante idée de ce spin-off, c’est que si Florent Maudoux est au scénario, il a confié le dessin à quelqu’un d’autre, à savoir Sourya Sihachakr. Au début, j’étais plutôt circonspect, surtout que la couv’ était de la main du maître (et un rien aguicheuse par rapport au contenu). Parce que le style de Sourya Sihachakr est à des années-lumières de ce que fait Florent Maudoux. Alors, oui, le but n’est pas d’avoir un bête copié-collé, mais il faut tout de même que les persos soient reconnaissables d’un titre à l’autre puisqu’en plus de partager le même univers, ce sont les mêmes en plus jeunes. J’avais donc encore quelques réticences en achetant le premier tome (il y a déjà deux ans…).

Et au final, en plus de me faire rapidement à ce changement de style très appréciable, ça a permis à Rouge de gagner sa propre identité visuelle, se démarquant ainsi de la série d’origine par l’utilisation de couleur plus douce, style aquarelle, et un dessin plus fin. En bref, du tout bon.

Au niveau du scénario, l’histoire de Rouge réserve quelques surprises (que je ne dévoilerais pas) et de nouveaux personnages secondaires attachants ou agaçants (c’est selon). Il y avait finalement de bonnes raisons de proposer cette trilogie sur le passé de Xiong Mao, qui nous permet du même coup d’en savoir plus sur l’énigmatique Masiko (que l’on peut également retrouver dans le one-shot à son nom).

Comme d’habitude, le tout est saupoudré de références, allant de Sailor Moon à Battlestar Galactica, que l’on note avec amusement. L’humour et la bonne ambiance du titre rappelle avec bonheur la légèreté des premiers tomes de la série mère, lorsque la trame n’était pas aussi complexe ni intense. C’est cool.

Que nous réserve Maudoux pour la suite, alors que Freaks’ Squeele touche à sa fin (dernier tome le 23 octobre, avec une version standard et une collector, avec un livret « guide touristique » et le tome 1 version « manga » – quoique cela veuille dire) ?  Eh bien, si l’on ne sait pas encore s’il compte faire un deuxième arc, on sait déjà qu’il va mettre les bouchées doubles pour Funérailles, dont le tome 2 est sorti en Mai 2014 (et en étant optimiste, on peut espérer le t.3 pour Mai 2016). Côté spin-off, la série Kim Trauma semble enterrée pour de bon (on voit brièvement Kim dans le t.6, à part ça, plus de news…) mais le projet centré sur Valkyrie qui semblait abandonné renaît de ses cendres. On devrait donc pouvoir se délecter d’un tome de Magical Val courant 2016, si tout va bien.

D’un point de vue perso, au vu de ce qu’à donné Rouge, je ne dirais pas non à d’autres projets sur Chance ou Ombre, ou même d’autres persos plus secondaires. Tant que je peux avoir une dose de Freaks’ Squeele, en fait…

Liebster Awards 2

Et voilà. J’ai de nouveau été nominé. Sûrement parce que je suis super méga connu (SPOILERS : NON). Si comme moi, vous ne vous souvenez plus de ce que sont ses récompenses Liebster, voici un résumé :
– Je vais devoir révéler 11 faits plus ou moins pas connus sur mon humble personne ;
– Je vais devoir répondre à 11 questions posées par Ciel d’Orage qui m’a nominé ;
– Et enfin, à mon tour je vais désigner 11 victimes, euh, candidats.

Liebster Awards Lire la suite Liebster Awards 2

Levius

Levius est un titre de Haruhisa Nakata, plus ou moins terminé en 3 tomes, et qui paraîtra chez nous en octobre prochain, chez Kana (à presque 13€ le tome, ce sera un grand format a priori). Plus ou moins terminé ? m’interrogez-vous avec curiosité. Oui, presque, parce qu’il fait partie des rares titres de feu Ikki (Shôgakukan) à ne pas avoir repris dans un autre magazine de l’éditeur (je ne sais pas pourquoi). Du coup, une suite paraît depuis fin Avril sous le titre Levius/Est dans l’Ultra Jump de la concurrence Shueisha.

Lire la suite Levius

Torchwood is back.

On croyait la série définitivement morte après une quatrième saison en dent de scie qui aura bien déçue les fans, mais non. La période est aux retours (X-Files, Twin Peaks…). Après un roman paru en Septembre 2012, Exodus Code, co-écrit par les frère et soeur Barrowman, Torchwood revient. Quatre ans plus tard. Après la série télé, les romans, les audio books, le format choisi est… le CD audio.

Lire la suite Torchwood is back.

D.Gray-Man, le retour.

Enfin. Après de longues années d’attente. D.Gray-Man est de retour dans les librairies japonaises. Le tome 24, dernier à ce jour, était sorti en Novembre 2013, dix mois après la prépublication du chapitre 218 dans le Jump Square. On avait eu un petit one-shot entre deux. Depuis, plus rien. Aucune nouvelle, aucune communication, l’éditeur japonais restait muet comme une tombe (la même stratégie que pour Aï Yazawa).jscrown Lire la suite D.Gray-Man, le retour.

Area 51

Dans la longue liste des mangas achetés en partie ou totalement à cause du célèbre Meloku (#BlogueurInfluent), voici l’ultime entrée. Il s’agit d’Area 51, le dernier titre de Masato Hisa toujours en cours dans son pays d’origine et déjà connu en France pour Jabberwocky (sorti chez Glénat en début d’année). Bon « connu » est à l’heure actuelle encore légèrement exagéré, mais sa notoriété devrait, je l’espère, s’accroître dans les mois (au pire, les années) qui suivent.

Qui dit
Qui dit « Area 51 » dit aussi ALIENS !

Lire la suite Area 51

Digimon Tamers

Digimon Tamers est la troisième saison de la saga Digimon, et l’on peut dire que c’est à partir de là que j’avais complètement décroché (à l’époque de sa diffusion). Je me rappelle vaguement d’une fille qui a un digimon renard, pour le reste, c’est le trou noir. L’arrivée prochaine (enfin… façon de parler) de Digimon Adventure Tri est l’occasion de m’y remettre sérieusement.
digimontamer5 Lire la suite Digimon Tamers

Brainstorm Seduction

Cela fait désormais plus de deux semaines que le brave Meloku m’a prévenu de la sortie imminente d’un titre que j’attendais beaucoup et depuis longtemps. La nouvelle ayant circulé via une page facebook en avant-première scoop exclusivité mondiale vous l’avez lu ici en premier, je considère que même si l’éditeur français n’a pas officiellement officialisé l’annonce de manière officielle, c’est du tout vu.

Brainstorm Seduction. M’oui. C’est sous ce nom un rien connoté shôjo que Kazé Manga a décidé de publier en Août prochain le dernier titre de Setona Mizushiro (qui s’est terminé en avril dernier avec son cinquième volume). On part quand même de Nounai Poison Berry (Poison Berry in my Head) pour arriver sur un titre bien plus banal. Nan mais, sérieusement, on dirait un titre de Soleil Manga. J’attends depuis QUATRE LONGUES ANNEES  et je me retrouve avec un titre àlacon.

Bref. Voici le résumé rédigé aimablement par l’éditeur français. (Et sur le côté, la couv’ vo du dernier tome, en attendant les version fr.)

Ichiko Sakurai, 29 ans, tombe par hasard sur Sotome, 23 ans, un garçon qui l’avait attirée lors d’une soirée entre amis. Dans la tête de la jeune femme, le débat fait rage : toutes ses émotions et réflexions se personnalisent et guident ses choix. Lire la suite Brainstorm Seduction

Du NYAN et des mangas :3

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 234 autres abonnés