[CHALLENGE] Manga Suki 2018 : Janvier

Pour la première année, Manga Suki a réuni une belle équipe pour parler de mangas, avec un thème imposé par mois. Le hashtag officiel : #ChallengeMangaSuki. Je ne sais pas encore si je vais participer tous les mois, mais je vais tenter le coup.

Pour Janvier, il s’agit d’un « manga qui évoque une reconversion ou un nouveau départ ».
Après quelques hésitations quant à l’heureux élu, j’ai choisi Nana, de Aï Yazawa. J’ai eu beaucoup de mal à me décider sur un titre précis, mais au bout d’un moment, il faut bien que le choix soit fixé et définitif… Vous pouvez retrouver mon avis et ceux des autres participant-e-s dans l’article en lien CLIC CLIC. (Il y a trois partie, mon humble contribution apparaît dans la 2ième).

Nana (Bobonyan) Lire la suite [CHALLENGE] Manga Suki 2018 : Janvier

Publicités

Nouveautés Janvier 2018 : Centaures & Spiritual Princess

Loin de moi l’idée de commencer un nouveau format d’articles où je viendrais chaque mois vous présenter les nouvelles séries lancées par les éditeurs. Je n’ai pas vraiment l’envie, le temps et les moyens financiers de commencer des mangas aussi souvent. D’ailleurs, le point commun de ces deux séries, Centaures et Spiritual Princess, c’est qu’elles sont toutes deux terminées. Enfin, pour Centaures, pas encore, mais d’ici quelques années, l’auteur (auteure ?*) ayant prévu 5 tomes. L’autre est fini en 12 tomes, comme indiqué à l’arrière. De plus en plus de mangas indiquent lorsque la série est finie dans son pays d’origine, preuve que c’est devenu au fil des années un argument de vente.news janvier centaures spiritual princess Lire la suite Nouveautés Janvier 2018 : Centaures & Spiritual Princess

[Proto] Antarcticite

La nouvelle est un peu passée inaperçue, tombant en plein milieu des festivités de fin d’années. Cependant, voilà : bientôt nous aurons Antarticite en figurine ! Et quoi de mieux que de le représenter dans sa pose iconique, celle qui a traumatisé une génération entière de cristaux ? Comme l’annonce le compte twitter de Kahotan, cette nouvelle figurine est directement inspiré du Garage Kit créé par Cochineal et sorti en 2016.

Eh bien je vais être honnête, mais la version GK ne me paraît pas bien mieux pour le moment. Ce n’est encore qu’un prototype, donc on peut espérer des améliorations d’ici l’annonce 100% détaillée sur le blog de GSC, mais entre les lèvres grisâtres, le contour de son œil gauche, le socle qui ne fait pas « alliage d’or et de platine » et les cassures peu esthétiques, je ne suis pas super émerveillé. Dommage.

Evidemment, pour le moment, nous n’avons ni prix ni date de sortie (mais ce sera après Septembre 2018, après la sortie de Phosphophyllite, seule certitude).

[GSC] Ice Kirby

Après quelques mois d’attente depuis la précommande, voici qu’arrive enfin le nouveau Kirby de Good Smile Company, avec des accessoires glacés. On ne présente plus Kirby, l’adorable mascotte rose-bonbon qui gagne des capacités en aspirant tout et n’importe quoi.

Ce Kirby bleu est accompagné de sa couronne de glace (évidemment), mais aussi d’un parasol, de sa tenue de combat ou encore d’une étoile. Pas mal d’accessoires permettant donc de varier les poses. Je pense que cela doit être encore mieux si l’on a déjà le premier Kirby (que Good smile company ressort régulièrement), histoire de commencer une petite équipe, à la Team Clash Deluxe. Alors, il manque encore quelques couleurs de Kirby, mais vu les possibilités en terme d’accessoires et de pouvoirs, rien ne dit qu’on n’aura pas, d’ici quelques mois ou année, un Kirby violet avec la capacité Poison  ? Ou un Kirby jaune avec Étincelle ? Un Kirby vert avec Feuille ? Les combinaisons sont infinies… Plein de Kirby, un rêve qui pourrait devenir réalité, si Goodsmile Company entend mes prières.

FIGHT!!!

Revenons-en à ce Kirby de glace, notre star du jour. Comme pour Marie version hiver qui venait avec des accessoires pour la précédente version, ce Kirby glacé possède un visage rose (endormi) pour le précédent Kirby (que je ne possède pas, sinon ce ne serait pas drôle). Il va donc falloir que je me procure cet ancien Kirby dès qu’il sera de nouveau dispo, et à moi les multiples mises en situations rigolotes !!

En plus, ses mains et pieds sont aimantés, ce qui permet de varier très facilement les positions. 

En attendant, il y a de quoi s’occuper et s’amuser avec ce Kirby. Entre sa coiffure glacée, il dispose aussi (comme déjà écrit plus haut) d’un parasol ou d’un bandeau de combattant. Et également 4 visages différents (content, énervé, inhale ou exhale). Il a aussi une étoile pour sa capacité « Star Bullet ». Bref, c’est assez copieux.

Land of the Lustrous

Le 27 juin dernier sortait enfin la version américaine de L’ère des Cristaux, sous le titre Land of the Lustrous, le même que pour le futur anime, prévu en octobre (pas de date plus précise pour le moment mais on a le droit chaque semaine à du teasing sur le chara-design des gemmes) . Cela faisait un moment que l’annonce de cette publication était tombée (octobre 2016 !!) et j’avais hâte de voir le résultat. En espérant aussi une sortie des deux one-shot de Haruko Ichikawa, à défaut d’une version française…

Pas besoin de résumer l’histoire, si ? En gros, c’est un cristal, Phosphophyllite, qui aimerait se battre contre les Séléniens. Mais sa nature fragile l’en empêche. Maître Vajra lui propose alors de rédiger une encyclopédie.

Il y a plusieurs différences entre la vf proposée par Glénat et la version américaine de KodanshaUSA. La plus notable étant le format : plus grand. Si l’on ne regarde que l’emballage extérieur, on remarque rapidement d’autres divergences. Dont une qui fait tache : l’absence de brillant sur la couverture cartonnée ! Scandale ! C’est quand même l’un des aspects le plus important de la couverture !!! Couverture qui, comme la grande majorité des couv’ US, ne possède pas de jaquette. Du coup, on y perd l’illustration N&B qui devrait se trouver en-dessous… Clairement une grosse déception de ce côté-là…

Mais la plus grande erreur, de mon point de vue, c’est l’absence de rabats !! Pourquoi ? vous demandez-vous. Tout simplement parce que l’illustration de la couverture est en partie amputée par cette regrettable absence et pour ce tome 1, c’est Cinabre qui en fait les frais… Ils ont heureusement sauvé Maître Vajra en décalant le dessin. Triste. Et complètement illogique comme décision, surtout que le placement de Cinabre à cet endroit et ce à chaque couverture est symbolique de sa place dans le manga. Isolé, en retrait, mais toujours présent dans l’esprit de Phos… Ceci est donc une faute grave. Impardonnable.

Adieu Cinabre…

Un détail moins important mais qui fera grincer des dents chez certains, c’est la comparaison, en fin de résumé, avec la série animée Steven Universe…

Heureusement, l’intérieur ne commet pas ce genre d’impair. Mieux, la traduction proposée par Alethea et Athena Nibley respecte scrupuleusement la neutralité de genre des cristaux. Toutefois, plutôt qu’un usage malin des pronoms ‘they’ ou ‘them’, cela se fait plutôt par des circonvolutions (en répétant les prénoms ou ‘some gem’, ‘other gems’, etc.), avec des tournures de phrases plus longues, mais qui sonnent tout de même naturel.

En bref, une petite déception dans l’ensemble, heureusement que la vf existe (j’attends les deux recueils de nouvelles maintenant).

Le wonderfest des Cristaux – Partie 2

Si vous vous rappelez bien, la première partie a eu lieu en février dernier, lorsque le fabricant Good Smile Company nous a montré le prototype de Phos. Cette annonce était d’autant plus surprenante qu’il n’y avait pas de support animé. Depuis, ce mal est réparé. Vivement Octobre.

Mais le sujet du jour, ce n’est pas cette version animée et ces graphismes en CGI, mais bien la figurine en chair et en os. Enfin, en PVC (on se comprend). J’étais déjà super emballé par le prototype tout gris, il me fallait juste une confirmation en couleur pour rendre cet achat INDISPENSABLE.

L’une de mes plus grandes inquiétudes, c’était le rendu des cheveux de Phos, normalement aussi brillant qu’un cristal. Or, pour qu’une figurine reste abordable, je me doutais bien que Good smile company n’allait pas utiliser de la phosphophyllite…  Et la mode étant aux cheveux ou ailes semi-translucide…

Pour Phos, soulagement, ses cheveux sont bien brillants (les morceaux du bras sont plutôt dans la catégorie translucide). Et cela se remarque plus facilement sur les photos prises au Wonder Festival que sur l’image officielle fournie par GSC (ci-dessous). Les cils de ses yeux semblent eux aussi accrocher la lumière. Ci-dessus, l’angle de la prise de vue rend moins compte de l’allure élancée et toute en longueur de jambe. Un autre regard sur cette figurine…

Je suis donc très satisfait de ce choix. Pour le reste, le travail sur le socle est plutôt cool, avec un effet aquatique plutôt réussi, et les quelques fragments de Phos rajoutent du relief à une base plutôt terne. J’ai juste un peu de mal sur ce qui retient Phos. Est-ce un arbre mort ? Une explosion de sable ? Un rocher à l’allure improbable ? Sinon, la petite Ventricosus qui sort de l’eau est très choupie.
Je dois aussi ajouter que cette pose, même si elle met en évidence la souplesse de Phos, me fait un peu peur quant à l’équilibre de la figurine et le risque de chute. Surtout sur le long terme. Ou même durant le transport dans sa boîte.

A part ça, j’ai l’habitude des figurines exposées par Kotobukiya, où toutes les informations sont dévoilées, et notamment le prix et la date de sortie. Ici, on a rien de tous ça. Pourquoi ? Pourquoi tant de mystères ?… Et comme je ne sais pas les délais habituels de ce fabricant entre la démo au wonfest puis le début des précommandes… Snif…

De plus, aucune autre annonce sur la série (donc pour Cinabre surtout), il va encore falloir être patient. Courage.

Vue en 360° :  https://twitter.com/Julia_Leu/status/891518540573949953

La cantine de minuit

Publié depuis 2006 au Japon, c’est en ce début d’année qu’on a enfin pu découvrir en France ce manga, précédé d’une bonne réputation grâce à son adaptation TV (3 saisons et 2 films) et ses nombreux prix (ou nominations). Avec déjà 18 tomes dans son pays d’origine, on a ici le droit à des volumes doubles, en grand format cartonné, avec des couvertures retravaillées (des scènes de vie plutôt qu’un dessin de plat) et un titre en français (parce que Shinya Shokudo, c’est pas très transparent). Le tout pour 18€, ce qui reste raisonnable.

Comme son titre l’indique, la Cantine de Minuit se déroule dans un restaurant ouvert durant la nuit, de minuit à sept heures du matin. La carte de cette gargote située dans un coin caché de Shinjuku est plutôt pauvre, mais le patron se fera un plaisir de préparer un plat à la demande, s’il a les ingrédients à sa disposition. Lire la suite La cantine de minuit

Omiyage Danboard

C’est en ce début d’été caniculaire que j’ai découvert par hasard, via Twitter, une toute nouvelle sorte de Danboard. Enfin, « nouvelle »… Pour moi. Après les chats danbo, les mini-danbo aux saveurs fruités, voilà les Omiyage Danboard (おみやげ ダンボー).  Omiyage signifie souvenir, et donc chaque Cartox de cette gamme évoque un lieu ou un aspect important d’une ville ou région du Japon. La liste est super longue (il y en a presque 50 !!!) puisqu’ils mettent souvent en avant des spécialités culinaires… Mais aussi parfois des personnages historiques !! Sans compter toute une série sur les équipes du championnat de baseball…

Exemples :

  • Mont Fuji
  • Melon d’Hokkaido
  • Petit pain à l’érable de Hiroshima (momiji manjû : もみじ饅頭)
  • Thé vert de Shizuoka
  • Tour de Tokyo
  • Masamune Date
  • Shachihoko doré de Nagoya

Pour le moment, j’en ai pris seulement quatre. Je résiste à la tentation d’en choisir d’autres… Outre les deux déjà cités dans la liste précédente, j’ai opté pour le Danbo Café et le « Kure Sailor » (en rapport avec la base navale et militaire de Kure). C’est tout pour le moment, même si d’autres me font bien envie…

Plus d’info : http://www.hna.co.jp/products/danboard/dd_top.html

Publicités

Du NYAN et des mangas :3