Archives du mot-clé Marik

« Die Yugi, die ! »

Et voilà ! La dernière figurine présentée par Kotobukiya est arrivée chez moi, le vilain Marik mais moins vilain que son double maléfique. Voici donc pour ne pas changer les habitudes, une petite présentation, photos à l’appui.

Pour commencer, la boîte. Presque la plus petite de toutes, s’il n’y avait pas eu celle de Jôno-Uchi.DSCF7359

Lire la suite « Die Yugi, die ! »

Publicités

Wonfest Winter 2014

C’est un peu une déception mais ce Wonder Festival commençait très mal, bien loin du dernier qui larguait ses informations dans un compte-goutte judicieusement aguicheur. Ici, il aura fallu attendre, patiemment.

(Image : catalogue Kotobukiya - novembre 2012) Lire la suite Wonfest Winter 2014 

Yami Marik

Et on continue le week-end special goodies avec le tant attendu Yami Marik, qui nous vient tous droit du Japon avec plein d’accessoires et de trucs à emboîter dans des trous. Morceau de phrase tendancieux à ne pas sortir de son contexte, merci.DSC02020

Bon, ça commence bien, le mec, il arrive avec un sourire arrogant dans sa boîte en carton.

DSC02023

Ah ça, avec moi, ça va se passer comme ça. Non, on change d’attitude jeune homme et pour ce faire, on va étudier attentivement la notice qui indique comme démembrer Marik de bout en bout. Tête, mains, buste, tout peut y passer.

DSC02024

La preuve en image.

Ensuite, ce poseur fait sa star au milieu des strass et paillettes. Faut dire, c’est soit ça, soit il joue aux cartes pour dominer/détruire le monde. C’est vous qui choisissez, mais faites pas trop les malins, je vous aurais prévenu !

DSC02027

Vous avez vu sa tête ? Oui, il fait peur. Alors, en gros plan, c’est l’horreur.

DSC02048

Et là, pour qui il se prend ? Genre, il va invoquer le Dragon Ailé du Dieu Soleil Râ ? Il est courant qu’il s’agit d’une lampe ? Il connaît l’électricité ? J’ai comme un doute, là…

DSC02044

Oh, zut, je crois que je l’ai énervé.

DSC02039

Je… Yûgi, aide-moi !

DSC02031

AH… Il est derrière toi ! ATTENTION ! Non, je. Arf. Bon, Jôno, alors ? Peut-être ?

DSC02062

Hum, bon, c’est pas gagné cette affaire. Ah, revoilà Marik, avec une cape flottant au vent. Quelle diva ! Faut dire que cela met sa coiffure déstructurée en valeur…DSC02068

Mais finalement, plus de peur que de mal. Je vois que la petite bande est réunie, Yami Marik a beau être le plus méchant des méchants, il reste agréable avec ses compagnons de PVC.DSC02070Et c’est sur cette image qui contient tant de cuteness que je vous laisse. On se revoit prochainement pour encore plus de figurines en plastique, youpi.

Marik made in Kotobukiya

Une fois n’est pas coutume, c’est grâce à @Poison_Lady que j’ai appris l’heureuse nouvelle du jour : Marik est, déjà, en précommande ! L’occasion d’examiner sous toutes les coutures le prototype peint.

Celui-ci sera disponible sous deux formes : topless ou pas. Deviner laquelle à la faveur des fangirls et fanboys n’est pas bien difficile. Hihi. °///°

Si sa main droite reste fermé d’une poigne de fer quoiqu’il se passe, avec ou sans son haut, en revanche, sa main gauche peut, au choix, tenir une carte de duel ou son Objet Millénaire, sa Hache fétiche avec laquelle il a manipulé tous les amis de Yûgi. Le Duel Disk peut se glisser sur ses bracelets dorés de son bras droit.

On remarque que, contrairement  à son double, il a un pantalon noir. Son haut à capuche sans manche est blanc. Totalement l’inverse, quoi.

Il a aussi un collier qu’il semble ne pas garder lorsqu’il enlève le haut.

Mais vous pensez bien que s’il dévoile son torse finement musclé, ce n’est pas juste pour qu’on se rince l’œil. Quelle idée ! Non, Marik cache un terrible secret, celui des Gardiens des Tombeaux auxquels sa famille appartient. Le tatouage gravé dans sa chair est le symbole de sa vengeance…

Marik sera disponible fin Mars pour la modique somme de 8000 yens (60€ au taux de change de ce jour). On ne sait pas encore s’il sera accompagné d’un petit bidule comme les autres. Surprise, surprise !

[Kotobukiya] Wonder Festival Summer 2013

Et voilà ! C’est le dernier week-end de Juillet, et donc le WonderFest ! Ce qui signifie que Kotobukiya va nous révéler maintes surprises pour Yu-Gi-Oh (et aussi pour d’autres séries mais osef, hein). Je propose donc un reportage photos exclusif puisque je n’y ai pas mis les pieds. Original, je sais. Mais ce n’est pas parce qu’on est pas au Japon que la fièvre du WonderFest ne nous atteint pas !

En effet, tout commence ce Vendredi 26 Juillet 2013, peu avant 14h, heure française. @Poison__Lady m’informe de l’arrivée imminente de la figurine de Marik. Pas le Yami, mais l’original ! Quel teasing de la part de Kotobukiya, un Marik inattendu, mais espéré, sorti de nulle part ! Pouf, abracadabra !

En plus, il sera shirtless afin de faire saliver fangirls et fanboys. A moins que ça ne soit juste pour mettre son tatouage en valeur, qu’en sais-je ? Lire la suite [Kotobukiya] Wonder Festival Summer 2013

Kotobukiya a de la suite dans les idées !

Après la révélation du Black Magician lors du Wonder Festival Summer 2012 (pas sûr d’avoir mis les mots dans le bon ordre, mais flemme de vérifier), Kotobukiya a annoncé les prochaines figurines. Enfin, « annoncer »… C’est un bien grand mot.  Car même si l’info me rend complètement gagagaaaaaa, j’avoue ne pas trop comprendre comment deviner de quoi il s’agit à partir de l’image fournie.

A moins que le texte en japonais soit plus clair…

Alors devinez qui est le suivant ?

Lire la suite Kotobukiya a de la suite dans les idées !

Yu-Gi-Oh – Battle City (2/2)

Voici donc la suite de Battle City. La dernière fois, on s’était arrêté aux portes de la finale, alors que le duel Yûgi/Jôno se terminait avec des effluves d’amitié en veux-tu, en voilà ! Et comme j’ai laissé le mois de Juin se terminer sans nouvelles de nos héros, voici de quoi me faire pardonner…

Donc, reprenons. Chapitre 201,  début de la phase finale. Les huit derniers concurrents se dirigent vers le lieu indiqué par les cartes. Et oh, surprise,  c’est un stade en construction. Mais oh, re-surprise, un dirigeable arrive ! Le véritable lieu de la finale est encore gardé secret!

En attendant,  Yûgi, Kaiba, Maï et Kaiba ont appris que Bakura participait au tournoi, mais cela ne semble pas gêner l’organisateur que l’on puisse s’incruster dans une telle compétition en toute illégalité.

Screw the rules, I have money.

Vient ensuite Marik Nam, et malgré sa bonne tête d’Egyptien, les soupçons sur sa réelle identité sont vite balayés, puisque Rishido se pointe, et paraît plus crédible que le véritable Marik, de par son imposante stature et ses airs badass.

Le dirigeable est prêt à partir, et personne ne verra arriver le huitième candidat, dont la silhouette est tellement mystérieuse qu’on ne peut pas du tout deviner qui se cache sous ce voile. PAS DU TOUT.

Lire la suite Yu-Gi-Oh – Battle City (2/2)

Il est encore plus content le Bobo, encore plus !

Suite du précédent billet (sous-entendu, celui sur le même sujet), qui ne se terminait pas par un cliffhanger de malade et ne présageait nullement à une suite, mais bon,c’est comme ça, la vie.

Après avoir reçu tout dernièrement le premier set, voici le second (pour le moment), constitué lui aussi de 10 figurines, dont une secrète mais qui ne l’est plus, parce que dévoilée partout sur le net par les gens qui parlent de cette collection de figurines made in Kotobukiya. Et je vais faire comme eux, na.

Par contre, si la figurine secrète du premier était un personnage majeur et plus qu’apprécié, pour le second, le choix est plus mystérieux. Je cite mon frère : « c’est qui celle-là ? » Hum. Bonne question. C’est Kisara, qui hébergeait en elle le Dragon Blanc aux Yeux Bleus. Sa présence dans le set se justifie par celles du Dragon en question et du prêtre Seto. Sinon, avoir Pegasus, Shadhi ou Rishido à sa place, ça ne m’aurait pas dérangé (au contraire, même).

Voici le fameux trio des trois Bakura me servant actuellement de bannière. Avec le Bakura de l’Egypte Antique à l’honneur ! Sur son socle façon vieille tablette est représenté le monstre de son âme, Diabound…

Lire la suite Il est encore plus content le Bobo, encore plus !