Archives pour la catégorie Musique

SHK PNK – Let’s Bang et presque pas d’autres trucs

Shaka Ponk, souvent abrégé SHK PNK, même si j’ai pas si souvent que ça vu cette abréviation imprononçable, est un groupe életro-rock français aux musiques qui donnent carrément la patate pour toute une morne journée.

« You got me risin’ like a star, you made my day like who you are »

J’ai connu Shaka Ponk il y a peu de temps, alors qu’un de mes amis (réel, pas comme Google ou Wikipédia qui n’existent que dans ma tête) s’offusquait que personne ne connaisse leurs musiques pourtant si addictives. Piqué par la curiosité, j’ai fais quelques recherches et grâce à mes amis précédemment nommés, j’ai trouvé pas mal de choses.

Existant depuis le début des années 2000, le SHK PNK a sorti trois albums, dont le dernier en 2011, The Geeks And The Jerkin’ Socks. Et dedans, y a que des sons qui sont bien à écouter.

Je ne résiste donc pas à l’envie de mettre Let’s Bang pour conclure ce billet.

Et donc, si vous avez aimez, n’hésitez pas à écouter d’autres de leur titres, comme Run Run Run ou Dancing Dead, par exemple…

Publicités

Evanescence

Le voici, le voilà, sorti dans les bacs ! Le nouvel album d’Evanescence, intitulé Evanescence. Je sais, c’est écrit à l’envers sur la pochette, mais nan, ce n’est pas « Ecnecsenave »… Bref, voici en deux-trois phrases (voir plus, parce que je ne suis pas aussi feignant que prévu) ce que je pense des différentes chansons.

1. What You Want
Premier titre, et il impose le ton de l’album.. Du rock plus lourd, plus imposant, loin de l’aspect plus harmonique de The Open Door.

2. Made Of Stone
Une deuxième piste très énergique et plus sombre que WYW et très efficace dans son genre. La voix d’Amy Lee sied parfaitement à ce genre de mélodie emplie de colère.

3. The Change
Un refrain très efficace avec un air encore une fois très dynamique. Il va être difficile de trouver des synonymes pour les autres musiques…

4. My Heart Is Broken
Ca commence doucement, par un piano calme et une voix posée, avant de bourriner à fond. On comprend rapidement le choix de ce titre en deuxième single.

5. The Other Side
A partir de là, ça commence à devenir difficile de trouver autre chose à dire que ce que j’ai déjà écrit. Très difficile. Le morceau est bon, accrochant, mais y a un truc qui commence à agacer…

6. Erase This
Voilà, je sais. Tout ça se ressemble un peu. Du bourrinage, du piano, la belle voix d’Amy Lee. Alors, oui les mélodies diffèrent, la patte Evanescence est là et on devrait être content, mais c’est un peu toujours pareil, quand même…

7. Lost In Paradise
Première ballade de l’album, toute douce, avec un piano plus important, revenant sur le devant de la scène. Mais tout s’emporte après le premier refrain. Un bon titre, qui arrive à temps pour reposer l’oreille et changer de la monotonie.

8. Sick
Titre qui m’a surpris, agréablement. Encore un refrain qui entre super facilement en tête.

9. End Of The Dream
L’un de mes titres préférés d’Evanescence (l’album, pas le groupe).

10. Oceans
Contrairement à ce que laisse penser le titre, Oceans est loin d’être calme, au contraire. C’est encore une fois très agité, très bruyant !

11. Never Go Back
J’aime. J’aime, j’aime, j’aime ! Très entraînante, mais parfois plus calme, sombre, mais parfois plus joyeuse. En bref : j’aime.

12. Swimming Home
L’ovni du disque. Une sorte de ballade électro-rock. Bizarre mais addictive. J’adore. (avis très subjectif, je sais U_U)
C’est également un aperçu de ce qu’aurait pu être cet album, au niveau des sonorités, si le groupe avait continué sur la voie entamée début 2010, avant de reprendre à presque zéro leurs enregistrements.

Bonus Track:
13. New Way To Bleed
Pas ma préférée de l’album, mais elle contient de bons sons, quelques innovations, mais pas tant que ça, faut pas trop en demander, hein…

14. Say You Will
Encore une belle piste, qui pourrait faire un bon single, mais qui ne risque pas de l’être vu son placement en bonus. Dommage.

15. Disappear
Une piste efficace avec une belle présence du piano, et pas seulement lors de ponts ou d’interludes posés. Néanmoins, des bonus, c’est le morceau que j’aime le moins.

16. Secret Door
Une dernière ballade pour finir, avec de la harpe, un morceau très doux, très sympathique, pour clore sur une touche plus calme et claire.

Globalement, on tient donc là un bien bon album, mais qui ne se risque pas trop dans la recherche de nouveau son (à part Swimming Home) et semble trop formaté : on pourrait ainsi reprocher que l’ensemble est exagérément homogène… Néanmoins, la seconde moitié de l’album et les bonus brisent un peu le ronron pesant d’un style trop carré et sans surprise, bien qu’appréciable et addictif.

Evanescence – What You Want

Et voilà, ce jour est enfin arrivé ! C’est comme un cadeau d’anniversaire mais en avance ! Voilà qui ensoleille encore plus cette belle journée ! Le nouveau single d’Evanescence, premier titre issu du futur album éponyme (prévu le 11 octobre, version Deluxe contenant 16 titres, et une normale expurgée de 4 d’entre eux – on devine laquelle je vais prendre), est intitulé What You Want et il détonne grave.

Un single énergique, qui donne carrément la pêche pour continuer la journée ! What You Want signe le renouveau du groupe, une renaissance inespérée et une évolution remarquable. Si l’album est du même acabit, il risque de rapidement devenir mon préféré du groupe !

Hello, hello, remember me ?…

Evanescence – 3ième album

Après avoir sorti The Open Door en octobre 2006, le troisième d’album d’Evanescence se sera fait largement trop attendre. Prévu à l’origine pour l’automne 2010, qui, on l’aura remarqué, est passé depuis belle lurette (oh, la belle expression!), il est finalement et désormais promis pour l’automne 2011. Eh oui, rien qu’un an de retard.

Ce qui est dommage, car le groupe était rentré en studio en février 2010. Que de souvenirs, ces photos ou bouts de vidéos postés sur Twitter… Il y avait même eu le feu dans leur studio d’enregistrement ! La photo ci-dessous montre Amy Lee secourue par les braves pompiers de New York.

En effet, grâce à Twitter, on suivait régulièrement les nouvelles de leurs enregistrement.

Toutefois, il semble que l’interruption de celui-ci, l’année dernière, soit due à un concours de circonstances désastreuses. La crise financière alliée à la méchante crise du disque, aurait entraîné une baisse du chiffre d’affaire de Wind-Up (le label), racheté en partie (ou totalement ?) par Emi Music depuis (à moins que ce ne soit autre chose, plus complexe qu’un rachat?). Mais c’était en septembre 2009, donc les conséquences sur le reports restent assez discutables, je pense.

Personnellement, je crois plutôt que c’était le choix musical (plus éléctro) qui ne devait pas trop plaire à leur hiérarchie… La preuve ? Ou, plus nuancé, l’un des indices ? Amy Lee annonce qu’ils vont retourner à des valeurs plus rock : « it’s not a ‘techno’ album. Its an Ev album, and it rocks hard. » (04/04/11).

En attendant, même si le retour au studio ce fait ce lundi, aucune nouvelle plus précise. Pas de date pour l’album (automne 2011, c’est vague), ni pour un single, ni même le titre de l’album en question…

En attendant, je vous offre un peu de lecture en anglais pour bien commencer la semaine : ici !

Nightwish – Imaginarium

Alors qu’on s’attendait à une sortie de leur prochain (et septième) album pour fin 2011, comme laissait entendre Tuomas Holopainen (le compositeur et un très court temps chanteur ^^ ») dans quelques interview, on devra finalement attendre 2012 pour découvrir Imaginarium. Sans plus de précision sur la date.

Par contre, pour le reste, que d’informations ! L’album sera composé de 13 pistes, et un film va être tourné au printemps, basé sur ce CD. L’histoire ? Celle d’un vieux compositeur, se croyant encore jeune, qui se perd dans son imagination fertile et voyage, au travers ses rêves, dans son passé fantasmé et fantastique. Voyage au cours duquel il devra se battre pour retrouver ses souvenirs les plus importants.

Quand on connaît bien Nightwish, un tel synopsis n’est pas surprenant, reprenant des thématiques déjà abordées et donc chères au groupe, et dont la présence est de plus en plus forte, album après album.
Si le recul de la sortie de l’album me déçoit un peu, l’annonce de ce film est un belle surprise. Le genre de truc que je n’imaginais même pas. Après reste à voir quels seront les acteurs (le groupe lui-même ?), le prix du DVD (interrogation bassement matérialiste, j’en conviens) et surtout la qualité du film. J’en frémis d’impatience.

Même si j’attends surtout le CD…