Tous les articles par Bobo

La Semaine du Shôjo 2017 (en retard)

Après une pause l’année dernière, l’événement interblog initié par @Club_Shojo revient en 2017.  Le principe ? Toute la semaine, du lundi 24 au dimanche 30 avril, des articles sur le site-mère et sur les blogs des nombreux participant-e-s, tous mettant à l’honneur le shôjo. Après le ou la mangaka préféré-e en 2014, après le personnage le plus réussi en 2015, le thème choisi, pour cette édition : « quel shojo (yaoi ou josei) a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ? » Lire la suite La Semaine du Shôjo 2017 (en retard)

[UNBOXING] Le Pharaon ~ Yu-Gi-Oh

Le voilà enfin arrivé chez moi ! Sorti fin mars au Japon, le temps de faire le voyage jusqu’en France, et voilà ! Pour à peu près 7500 Yens (sans frais de port), on a le droit à une magnifique figurine de l’autre Yûgi lors de l’arc final, dans le Monde de la Mémoire. Impressionnant grâce à sa cape virevoltante sous le vent de l’Egypte.

Il est assez impressionnant, malgré sa petite taille, tant pour le réalisme de sa coupe, respectant la réalité historique de l’Egypte des Pharaons, que pour ses nombreux accessoires dorés tout scintillants. Le drapé de sa cape ajoute une belle sensation de mouvement malgré une pose globalement figée.

On peut aussi lui retirer cette cape et la main qui va avec.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon seul regret, l’absence de goodies bonus comme pour les premières figurines. Ici, pour avoir le strap (le cartouche avec le nom véritable du Pharaon !), il fallait commander la version plus chère sur le Store officiel de Kotobukiya… Snif. A une prochaine figurine, même si on attends avec impatience la future annonce de Kotobukiya !…

L’ère des Cristaux tome 6 : Échec et mat

Le voilà enfin ! Alors qu’il est paru il y a  six mois au Japon, nous pouvons enfin découvrir le sixième tome dans notre belle langue.ere-cristaux-6-glenat

Souvenez-vous. A la fin du tome précédent, Phos, en équipe avec Fantôme, tentait de contenir une nouvelle attaque des Séléniens. Mais alors qu’il s’entête à vouloir communiquer avec l’ennemi, voilà qu’il se prend une volée de flèches… Quelle imprudence ! Lire la suite L’ère des Cristaux tome 6 : Échec et mat

Le wonderfest des Cristaux

Ce dimanche a lieu au Japon le Wonder Festival hiver 2017, que l’on retrouve avec le hashtag #wf2017w. Hashtag qui a envahi mon fil d’actualités. Mais bon, c’est le jeu quand on suit autant de fan de japoniaiseries. Je n’attendais pas grand chose cette année, sinon une nouvelle figurine Yu-Gi-Oh par Kotobukiya. Genre, Bakura le roi des voleurs, ou le prêtre Seto, ou Kujaku Mai… Bref, il reste encore pas mal de choix dans la liste des persos secondaires. Mais non, juste une ou deux photos du Pharaon, déjà vu. Dommage.

Non, la véritable surprise vient de Good Smile Company. Grâce qui annonce une figurine de mon manga du moment (« moment » = plus d’un an déjà). L’ère des Cristaux. Alors que le manga de Haruko Ichikawa progresse doucement avec un septième tome pour ce printemps et qu’il n’a pour l’heure aucune adaptation animée, l’éditeur annonce une figurine. Dingue.  Lire la suite Le wonderfest des Cristaux

Mangas : quelles perspectives pour 2017 ?

Derrière ce titre ronflant se cache juste un aperçu de ce que j’attends de cette année au rayon mangas. Pour le moment, il y a pas mal d’annonces, mais peu retiennent mon attention. Cela dit, on peut espérer quelques surprises dans les mois à venir.

reine-degypteOn commence du côté de Ki-oon, qui a annoncé la sortie de Reine d’Egypte, titre de Inudo Chie que j’attendais déjà depuis quelques mois. J’avais misé sur Ki-oon ou Komikku, pari gagné. Maintenant j’espère que ce manga narrant l’ascension au pouvoir de Hatchepsout sera à la hauteur de mes espoirs. Ce seinen inaugurera leur nouvelle collection « pour tous » (Kizuna). Sortie prévue en mars. Lire la suite Mangas : quelles perspectives pour 2017 ?

Yu-Gi-Oh ! : L’ère des bijoux

Le manga de Kazuki Takahashi a fêté ses 20 bougies l’année dernière, et on n’a pas fini d’en entendre parler. Alors que le manga et l’anime ont donné naissance à des tonnes et des tonnes de produits dérivés, notamment grâce au jeu de cartes qui perdure grâce à la longévité de l’adaptation (dont une nouvelle série et son nouvel héros ont été annoncés récemment), voilà que depuis quelques moi, la plus récente mode ce sont… les bijoux ! Lire la suite Yu-Gi-Oh ! : L’ère des bijoux

Bilan Manga 2016

L’année 2016 a été très riches en mangas pour moi, que ce soit du côté des nouveautés et surtout en rattrapages de vieilles sorties. J’ai longtemps hésité sur la forme à adopter pour ce bilan. Un seul article avec un ordre chronologique comme en 2015, un top 12 comme en 2014, ou des bilans en catégories comme les années précédentes. Tellement de choix… Cette année, je compte donc procéder par éditeur. Installez-vous confortablement, avec une tasse de thé ou de chocolat chaud à portée de main, c’est une longue lecture qui nous attend.

mpd-psycho-14-pikaMa résolution pour 2016, c’était de finir ou d’avancer dans plusieurs de mes séries mises en pause depuis trop longtemps. Je ne compte pas les cas désespérés que je ne reprendrai jamais (genre, Air Gear et son scénario nawak). On commence avec Pika. Leur catalogue actuel ne me parle pas beaucoup, mais j’ai profité des réimpressions pour avancer dans MPD Psycho. L’histoire est toujours aussi complexe et prétexte à des mises en scènes gores et cruelles, alliée à un dessin méticuleux et glaçant. Plus on avance et plus le scénario devient obscur et chaque réponse amène d’autres questions, toujours plus nombreuses. Je ne m’attendais pas à un tel propos politique, qui m’a rappelé quelque peu Ki-itchi VS. Lire la suite Bilan Manga 2016

L’ère des Cristaux tome 5 : Papillons en pagaille

Le voilà enfin ! Alors que le 6ième tome vient tous juste de paraître au Japon (à 7 semaines près), nous pouvons enfin découvrir le cinquième dans notre belle langue.ere cristaux 5 glenatSouvenez-vous. A la fin du tome 4, suite à la visite de Shiro, un gros chien venu des Lunes que seul Maître Vajra a réussi à dompter, Phos se décide à découvrir la vérité sur ses liens mystérieux avec les Séléniens. Mais pour cela, il va devoir prendre des risques…

Comme le suggère la couverture, ce tome s’ouvre sur des papillons. C’est la saison des papillons. Il y en a tout du long de ce tome. Mais ce cinquième volume s’ouvre aussi sur la découverte, pour nous autres lecteurs et lectrices, d’un nouveau cristal particulier, qui sera de bon conseil pour Phos. En fait,  à tour de rôle, chaque chapitre va faire progresser Phos sur sa nouvelle voie, tout en nous présentant de nouvelles têtes ou en remettant en avant d’autres gemmes déjà connues. Ce sera le cas pour Rutile dès le premier chapitre, et de Zircon peu après. Même Bénitoïte et Neptunite, que l’on voyaient si peu depuis le tome 1, réapparaissent et se dévoilent un peu plus. Petit à petit, Haruko Ichikawa nous dépeint les relations qui se sont tissés entre chaque gemme, que celle-ci n’ait que quelques siècles à leur actif ou des milliers d’années d’existence…

ere des cristaux glenat

Ce tome marque aussi une première dans la série. Pour un manga avec des personnages vivant des siècles et des siècles, il n’y avait pas eu un seul flash-back ! C’est donc chose faite. En lui-même, celui-ci n’apporte pas de révélations majeures, mais c’est suffisamment rare pour être noté. De plus, il permet de souligner, une nouvelle fois, l’importance de la mémoire, thème récurrent tout au long de ce tome.

Mais ce flash-back n’est pas la seule surprise de ce tome, qui fait progresser l’histoire de manière inattendue, puisque Phos se trouve un nouveau partenaire, ce qui lui permettra peut-être de se remettre de la perte d’Antarcticite… Dans le même temps, sa quête de vérité l’amènera à en apprendre plus. Mais est-ce que ces découvertes lui plairont ?…

N’oublions pas l’apparition de Cinabre, une par tome, si peu, mais cette fois-ci si marquante. La mise en scène de la mangaka saura montrer avec justesse le cheminement des pensées et émotions, entre trouble et envie non dite.

Ce tome réussit donc à atteindre un équilibre, entre avancée du scénario, introduction de nouvelles gemmes (rappelons qu’ils sont 28 présents au 1er chapitre, et que pour le moment, une petite vingtaine a été nommé (quelques-uns ont été aperçus en arrière plan sans plus de considération)) et développement des personnages. Après quelques tomes plus centrés sur Phos, cela fait du bien de voir cet univers si particulier prendre vie autour des autres cristaux, de ressentir leurs doutes et leurs peurs.

Côté dessin et mise en scène, la mangaka nous offre de magnifiques pages, toujours aussi caractéristiques. Difficile à décrire en quelques mots, mais vous pouvez en apprendre plus dans l’article consacré à ce sujet, écrit par Meloku.

Enfin, c’est sur un cliffhanger de malade que ce clos ce tome. Haruko Ichikawa nous laisse patienter encore 4 mois pour la suite, avec un tome 6 prévu pour le 22 mars 2017 (à peu près au moment, le septième volume devrait sortir au Japon). Et après, nous seront donc entièrement dépendant du rythme japonais… Snif.