Archives du mot-clé Kazé

Nouveautés Janvier 2018 : Centaures & Spiritual Princess

Loin de moi l’idée de commencer un nouveau format d’articles où je viendrais chaque mois vous présenter les nouvelles séries lancées par les éditeurs. Je n’ai pas vraiment l’envie, le temps et les moyens financiers de commencer des mangas aussi souvent. D’ailleurs, le point commun de ces deux séries, Centaures et Spiritual Princess, c’est qu’elles sont toutes deux terminées. Enfin, pour Centaures, pas encore, mais d’ici quelques années, l’auteur (auteure ?*) ayant prévu 5 tomes. L’autre est fini en 12 tomes, comme indiqué à l’arrière. De plus en plus de mangas indiquent lorsque la série est finie dans son pays d’origine, preuve que c’est devenu au fil des années un argument de vente.news janvier centaures spiritual princess Lire la suite Nouveautés Janvier 2018 : Centaures & Spiritual Princess

Publicités

Blood Blockade Battlefront

Enfin ! Près d’un an après le début de l’adaptation animée, voilà que Blood Blockade Battlefront (Kekkai Sensen en vo) débarque chez Kazé Manga, à grand renfort de rien du tout vu que la comm’ de l’éditeur se limite à quelques tweets. Certains sites ont même relayé la news la semaine dernière alors que l’annonce avait été officialisée au début du joli mois de Mars. Du travail de pro. 🙂bbb kazem

Bref. Terminé en 10 tomes au Japon, ce shônen de Yasuhiro Nightow devrait se poursuivre à un rythme bimestriel durant toute sa parution (au moins jusqu’au tome 4, prévu en Octobre). Ouf. Espérons que les ventes suivent, surtout avec Pierre Valls comme directeur éditorial (pas besoin de vous rappeler ses faits d’arme chez Pika puis chez Delcourt, si ?). A noter qu’au Japon, ce que ne précise pas les sites de news, toujours aussi pro 🙂 c’est que le mangaka a commencé un spin-off (ou saison 2, je ne sais pas, je ne lis pas les scans), avec pour sous-titre Back 2 Back, ce qui rajoute encore à la longueur du titre. On l’abrégera B5 pour plus de simplicité.

Allez, sans transition, le résumé éditeur :

Il y a trois ans, un portail dimensionnel s’est ouvert sur New-York. Désormais rebaptisée « Hellsalem’s lot », la ville a vu apparaître phénomènes surnaturels et créatures cauchemardesques. Dans cet univers chaotique, la société secrète « Libra » recrute des individus aux aptitudes particulières afin de maintenir un semblant de paix. Suite à un incroyable quiproquo, Leonardo Watch, un jeune photographe aussi peureux que maladroit, se retrouve membre de cette étrange organisation. Pris dans une spirale de catastrophes en chaîne, combien de temps survivra-t-il dans cette cité démoniaque ?

Ce premier tome nous propose quatre chapitres, dont un bonus, nous introduisant avec efficacité l’univers de la série. L’ambiance atypique de la ville démoniaque et ses habitants monstrueux est très bien rendue, Hellsalem’s Lot vit en dehors de ses persos principaux, c’est fun et ça regorge de détails amusants et de références (monstres à l’allure Lovecraftienne ou plus typé comics).

Les personnages sont tous classes, notamment Klaus V. Reinherz dont j’adore le chara-design. Le pauvre Leonardo semble un intrus dans la bande de super-héros (ils ne sont pas désignés ainsi mais l’influence des comics sur Yasuhiro Nightow est bien visible) qu’est Libra : peureux et faiblard, il pourrait être le damoiseau en détresse. Mais on découvre qu’il peut y trouver sa place, s’il y met du sien. Malheureusement pour lui, ce ne sera pas sans contrepartie, puisque ce pouvoir exceptionnel attire les convoitises…

Les autres personnages secondaires ne sont pas en reste, que ce soit Zapp, le mec qui peut enflammer son sang (?), ou Chain, la meuf lycanthrope mais qui ne se transforme pas en louve (?). L’ennemi principal de ce tome (et peut-être du manga ?), le roi de la déchéance Femt, a l’air d’être un brin tordu. On n’en sait encore assez peu sur lui, sur ses motivations réelles (à part foutre le bordel en ville). On en sait assez peu aussi sur les membres de Libra. D’ailleurs, globalement, on en sait encore très peu sur Hellsalem’s Lot et tout ce qui entoure son origine. Yasuhiro Nightow a évidemment choisi de privilégier l’action pour ce tome, mettant en avant sa galerie de personnages et leurs différents pouvoirs. On peut espérer que la suite reviendra un peu sur tout ces mystères encore plongés dans le brouillard…

Un peu de fan-serv' ! :)
Un peu de fan-serv’ ! 🙂

Pour le moment, on retrouve en version papier des histoires déjà vues dans l’adaptation animée. Seule l’absence des jumeaux, fil rouge de la première saison, change la donne. Résultat, je ne suis pour le moment pas surpris par le dénouement des intrigues. Cela dit, je ne ne souvenais plus de cette histoire de camion fantôme. Alors peut-être qu’il y a des chapitres qu’on ne retrouve pas dans l’anime. Ou alors j’en ai déjà oublié une partie (c’est possible, ça remonte à loin, un an).

Concernant l’édition, pas grand chose à noter. La traduction est fluide et colle bien aux personnages, il n’y a pas d’erreur de lettrage, de bulles inversées ou de pages inversées. On pourra regretter le prix élevé (plus de 8€) qui serait justifié par le format plus grand que leurs titres « Shônen UP » habituels… Enfin, groooos bémol à mon goût : le logo carrément moche, repris tel quel de l’anime, lui-même repris du manga version US (par Dark Horse).

Brainstorm Seduction

Cela fait désormais plus de deux semaines que le brave Meloku m’a prévenu de la sortie imminente d’un titre que j’attendais beaucoup et depuis longtemps. La nouvelle ayant circulé via une page facebook en avant-première scoop exclusivité mondiale vous l’avez lu ici en premier, je considère que même si l’éditeur français n’a pas officiellement officialisé l’annonce de manière officielle, c’est du tout vu.

Brainstorm Seduction. M’oui. C’est sous ce nom un rien connoté shôjo que Kazé Manga a décidé de publier en Août prochain le dernier titre de Setona Mizushiro (qui s’est terminé en avril dernier avec son cinquième volume). On part quand même de Nounai Poison Berry (Poison Berry in my Head) pour arriver sur un titre bien plus banal. Nan mais, sérieusement, on dirait un titre de Soleil Manga. J’attends depuis QUATRE LONGUES ANNEES  et je me retrouve avec un titre àlacon.

Bref. Voici le résumé rédigé aimablement par l’éditeur français. (Et sur le côté, la couv’ vo du dernier tome, en attendant les version fr.)

Ichiko Sakurai, 29 ans, tombe par hasard sur Sotome, 23 ans, un garçon qui l’avait attirée lors d’une soirée entre amis. Dans la tête de la jeune femme, le débat fait rage : toutes ses émotions et réflexions se personnalisent et guident ses choix. Lire la suite Brainstorm Seduction

2014 : douze mois de mangas en 12 points.

Aujourd’hui, la mode, c’est les bilans manga. On est envahis de bilans manga. Au début, je ne pensais pas en faire un, parce que je n’avais pas envie de faire une série d’article comme en 2012. Vu ma motivation actuelle (ceci est le premier billet de Décembre et on est le 29 !), on en aurait vu la fin au deuxième semestre 2015. Juste à temps pour un bilan manga 2015 (lien à venir, ahah). Ecrire un article super long que (presque) personne ne lira n’était pas motivant non plus. Du coup, dilemme. J’ai mis des images pour compenser. C’est joli.

Plutôt que de faire mes catégories habituelles (fin de série, nouveautés, coup de cœur, titres ralentis snif et à mort Panini) ou de trier par éditeur (Kana, Glénat ou encore feu Panini), j’ai décidé de procéder chronologiquement en ne gardant qu’un événement important par mois (en moyenne). D’où le titre du billet. Voilà.

Commençons donc avec… Lire la suite 2014 : douze mois de mangas en 12 points.

[Semaine du shôjo] Setona Mizushiro

« Quelle est la meilleure mangaka shôjo et pourquoi ? »

C’est la question qui a été posé à nos blogueurs (et blogueuses) par les instigatrices de la Semaine du shôjo. Pour cette année 2014, je participe (d’où l’article). Et vous pouvez trouver ma réponse dans le titre, au risque inévitable de détruire tout suspense. Désolé.

Un article avec un chat est un article qui commence bien. Lire la suite [Semaine du shôjo] Setona Mizushiro

Quelques nouvelles de Setona Mizushiro

Alors que le tome 6 de Heartbroken Chocolatier vient de nous parvenir, on peut se demander ce que devient l’auteur au Japon. Eh bien, pour commencer, si son manga sur le chocolatier de l’amour perdu devait se terminer en 2013, ce ne sera pas avec le tome 7, sorti dernièrement. Peut-être pour le tome 8 ?

 Manga - Manhwa - Shitsuren Chocolatier jp Vol.7

Concernant Nônai Poison Berry, aucune nouvelle pour la France, mais le tome 3 est lui sorti fin Août au Japon. Avec une couverture bleutée, sur laquelle les gens qui sont dans la tête d’Ichiko ont toujours l’air aussi dérangés enthousiastes.

Manga - Manhwa - Nônai Poison Berry jp Vol.3

Black Rose Alice est toujours en pause à l’heure actuelle. On peut espérer une reprise en 2014, après la fin de Heartbroken Chocolatier. Sauf si Setona Mizushiro décide d’entamer un tout nouveau projet.

Du côté de son blog, on apprend que l’auteur continue de se gaver de chocolats, même si la version officielle parle, je suppose, de documentation pour ses mangas (évidemment). Et Naoki Urasawa n’a pas été le seul à gribouiller des murs, la mangaka était de la partie aussi !

Voilà pour le moment, en attendant que Kazé se bouge un peu…

 

Rinne

Cet article est l’un de ces billets maudits qui est venu au monde il y a des mois dans ma tête, mais qui a été repoussé de jour en jour, de semaine en semaine, pour finalement ne jamais paraître. Heureusement, la force de l’amitié, euh, de ma volonté a contrecarré ce sortilège maléfique. Cela me donne bon espoir de finir l’article sur Zexal un jour…

Bref, laissons ces soucis de rédaction de côté.

KYOUKAI NO RINNE © 2009 Rumiko TAKAHASHI/Shogakukan Inc.

Rinne est le nouveau shônen fleuve de Rumiko Takahashi, la maman de l’inoubliable Ranma 1/2 ou encore de l’infinissable Inu Yasha. Mais si Rinne a les qualités du premier, il n’a pas les défauts du second (excepté sa longueur). En gros, c’est que du bonheur !

Et oui, je confirme, je viens de lâcher ma conclusion.

Lire la suite Rinne

Heartbroken Chocolatier tome 5

Ce mois de mars aura vu la parution du cinquième tome de Heartbroken Chocolatier, près d’un an après le précédent. Une longue attente, alors que le rythme s’est considérablement accéléré au Japon (oui, un tome tous les huit mois au lieu de douze, pour moi, c’est « considérable »).

Manga - Manhwa - Heartbroken Chocolatier Vol.5

« Tremble devant les choix lexicaux des Français !!! »

Ce cinquième volume nous promet de sombres moments, avec cette couverture pessimiste. Un coeur brisé, c’est si beau, si cruel. Même en chocolat.

Après un tome 4 un peu mou dans lequel le rythme de l’histoire ralentissait drastiquement, on en attendait beaucoup. Dans le « on », j’inclus tous les lecteurs de la série qui on été légèrement déçu par la non-évolution de la relation entre Saeko et Sohta. Alors, est-ce que cela change pour ce tome ?

Lire la suite Heartbroken Chocolatier tome 5

Kids on the Slope

La fin de la semaine a apporté une bonne nouvelle. Kazé va nous apporter le premier tome de Sakamichi no Appolon de son titre original, le 2 mai prochain. Josei de Yuki Kodama terminé en 9 tomes, Kids on the Slope, prend place dans le Japon des années 60.

Kaoru, jeune intello à lunettes, vient tout juste d’emménager en ville. Il n’a pas pour habitude de se mêler à ses camarades de classe, au contraire, même. Et pourtant, sa rencontre avec le bagarreur Sentarô va radicalement changer sa vie…

Je connaissais la réputation de son adaptation animée, mais je n’y avais pas prêté attention outre mesure. Mais avec cette annonce, j’ai décidé que mon week-end servirait donc à le découvrir, quitte à ne pas faire mon exposé d’anglais. Chacun ses priorités.

Lire la suite Kids on the Slope