Archives du mot-clé Akata

5 bonnes raisons de choisir Le mari de mon frère

Je n’avais rien de prévu pour la sortie du nouveau titre de Gengoroh Tagame aux éditions Akata, entre autre parce que j’ai déjà écrit deux autres billets sur le sujet, en septembre 2015 et en juin dernier. Je me lance donc à l’aveugle dans un article totalement improvisé. C’est parti !mari-frere-1 Lire la suite 5 bonnes raisons de choisir Le mari de mon frère

Publicités

Le mari de mon frère

Ototo no Otto (弟の夫), le seinen manga de Gengoroh Tagame, vient d’être annoncé chez Akata sous le titre Le mari de mon frère.  Publié depuis Septembre 2014 dans le Monthly Action des éditions Futabasha (un mensuel comme son nom l’indique), le titre ne fait pour l’instant que deux tomes (bientôt 3) au Japon, et le premier volume sortira chez nous le 8 septembre prochain au prix de 7,95€ (format seinen et pages couleurs en début de tome). Le tome 2 est prévu pour novembre et pour la suite on dépendra du rythme japonais (un tome tous les 8 mois environ).mari-frere-1

Lire la suite Le mari de mon frère

Ladyboy VS Social Justice Warriors : l’île de la désespérance.

Lorsqu’il y a quelques mois, les éditions Akata ont annoncé la parution du titre Ladyboy vs Yakuzas : l’île du désespoir, j’étais plus que dubitatif. Le synopsis me laissait circonspect (euphémisme), tout comme la communication (annonce, visuel, etc.) faite autour du titre à grand renfort de qualificatifs (« décomplexé », « ultra-décalé »…) pour justifier une histoire qui gagne la palme du plus mauvais scénar’ de hentaï (ce n’est pas un hasard si Toshifumi Sakurai, le mangaka, a un passif dans le domaine).

Ladyboy vs yakuza

Ladyboy VS Yakuzas est un titre qui se finira bientôt en 5 tomes, dont déjà 2 ont atterris chez nous (bientôt 3). Il sort dans la collection What the fuck ?! et donc c’est supposé justifier par un « c’est du délire » le tout. Par « tout », j’entends : le sexisme et la transphobie. Alors au début, je ne comptais même pas en parler. D’abord parce que j’aime pas publier des articles négatifs, preuve en est que Sprite attend toujours son heure alors qu’il mériterait bien un texte pour dire ô combien c’est devenu nul et décevant (n’achetez pas). Et ensuite parce que je sais ce qu’on m’aurait dit. « C’est de l’humour« , « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui« , « t’as pas lu le tome », « quand on connait pas on critique pas », « tusépaceketudi », « oui mais JAPON » and so on. Nan mais c’est vrai, c’est pas comme si on pouvait faire passer des messages via des dessins ou des mots… Lire la suite Ladyboy VS Social Justice Warriors : l’île de la désespérance.

Gokinjo, une vie de Deluxe.

Prévue à l’origine pour Japan Expo 2012, c’est finalement à l’automne 2013, plus d’un an plus tard, que la version Deluxe de Gokinjo, une vie de quartier est arrivée en librairie. Quand j’ai rédigé cette phrase d’introduction, il n’y avait alors qu’un seul tome et Akata était encore affilié à Delcourt. Depuis, tout a changé. Gokinjo s’est terminé et le divorce a été prononcé entre Akata et Delcourt, même si le logo du premier figure sur les quatre tomes de cette Deluxe (ce qui m’arrange bien, d’ailleurs).

GOKINJO MONOGATARI © 1994 by Yazawa Manga Seisakusho/SHUEISHA Inc. Lire la suite Gokinjo, une vie de Deluxe.

Mitsuko Attitude

A l’occasion de la sortie du dernier tome la semaine dernière, voici une chronique sur l’ensemble de la série. Souvenez-vous, il y a quasiment un an, j’étais parti avec une bonne impression sur le premier volume. 
Manga - Manhwa - Mitsuko attitude Vol.3Titre :
 Mitsuko Attitude
Auteur : Mamoru Kurihara
Editeur japonais : Kôdansha
Editeur français : Akata/Delcourt
Nombre de tomes : 6

Mon avis :

L’histoire n’a pas changé depuis le dernier article à ce sujet, mais je me répète quand même, pour ceux qui n’aurait pas cliqué sur le lien. Mitsuko était une lycéenne lambda, jusqu’au jour où elle emménage chez son oncle et sa tante, suite au décès de son papounet. Situation initiale qui est d’ailleurs vite casé, le deuil se déroulant assez rapidement, pouf, c’est pas comme si elle perdait son parent le plus proche. Hein. Bon.

Mais faut dire que la pauvrette atterrit dans une drôle de famille, à des lieux de ce qu’elle aurait pu imaginer.  En effet, après avoir surprit son oncle en train de procéder à son lavement matinal, elle découvre que son cousin boit ce qui semble être sa propre urine ?! Mais appelez-moi l’asile psychiatrique le plus proche, et fissa !

Le premier tome démarrait donc avec un humour très pipi-caca, un peu comme Dr.Slump mais en plus savant. Car oui, les explications logiques arrivent, et tout devient limpide, puisque ces pratiques désarçonnantes sont en fait carrément bénéfique pour la santé. Même si Mamoru Kurihara se centre plus sur la première et ne traitera quasiment pas de l’urinothérapie autrement que pour le comique de situation.

Mais il faudrait être de mauvaise foi pour résumer Mitsuko Attitude à cela. Il y a bien plus, comme le témoigne la suite, avec le O-ring ou les boissons d’enzyme, par exemple. Mais surtout, le manga prend un tournant intéressant quand Mitsuko, maintenant adepte d’un régime alimentaire sain (sans pour autant avoir tenté l’urinothérapie, hein), se confronte à Naruto.

Non, pas le ninja vêtu d’orange, mais un autre lycéen lambda, mais carrément à l’opposé en terme d’alimentation. La malbouffe, c’est sa grande passion.

On entre donc de plein cap dans une partie de combat culinaire ludique et comique, où Mitsuko devra se battre pour faire primer son point de vue. Et malgré le sérieux qu’aurait pu avoir un tel sujet, le tout reste toujours léger et drôle, facile à suivre, sans que l’auteur ne cherche à rallier à sa cause ses lecteur. Contrairement à Mitsuko, donc.

Mais pourtant, Mamoru Kurihara sait se fait sérieuse et grave quand il le faut, comme le prouve ainsi la fin abrupte et choc de l’avant-dernier tome, ouvrant la voie à une conclusion douloureuse. Un don pour nous faire passer du rire aux larmes, en quelques cases…

Heureusement, la fin offre de nouveaux espoirs et, surtout, un chapitre bonus nous présentant le one-shot à l’origine de la série, avec une Anju au sourire décérébré trop choupi. Et un nouveau thème : la sodomie. Parce que ça manquait un peu, tout de même.

En bref…

Mitsuko Attitude est un très bon jôsei, drôle et sérieux à la fois, une petite pépite comme on en croise finalement assez peu.

Torch Song Ecology

Torch Song Ecology est le dernier titre en date d’Ikuemi Ryô, dont plusieurs manga sont déjà édités en France, avec le succès relatif que l’on connaît. alors que Puzzle ne s’est toujours pas installé dans ma mangathèque, T.S.E (à ne pas confondre avec la Toulouse School of Economics) me fait déjà de l’oeil, ce vilain coquinou. La faute a des couvertures bien plus colorées que celles de son prédécesseur.© by IKUEMI Ryô / Gentôsha

Contrairement à ce que pourrait tenter de vous faire croire la couverture de ce deuxième tome (qui vient de sortir), ça ne parle pas d’un jeune homme qui peut voler dans les airs. Même s’il est bien question d’un pouvoir peu commun.

Lire la suite Torch Song Ecology

Bilan Manga 2012 (1)

Pour cette année, on va faire dans l’originalité et l’innovation. Ainsi, plutôt que de classer méthodiquement toutes mes lectures dans diverses catégories trop nombreuses, je ne vais que parler des manga qui m’ont suffisamment marqué, en bien comme en mal. En ce début décembre, je vais donc évoquer plus ou moins brièvement quatre nouveautés qui m’ont particulièrement plues…

Lire la suite Bilan Manga 2012 (1)

Ki-itchi !!

A l’occasion de la sortie du deuxième tome de Ki-itchi VS ce mois-ci, voici une p’tite chronique sur ce manga engagé.

Titre : Ki-itchi !!
Auteurs : Hideki Arai
Éditeur japonais : Shogakukan
Éditeur français : Akata/Decourt
Nombre de tomes : 9 t. (terminé)

Résumé de l’éditeur :
Ce n’est pas le moment de se comporter comme des moutons !! Un être humain se caractérise par sa façon de vivre et de ressentir les choses. Mais ce n’est pas une raison pour en faire trop… Ce qui est noble, c’est de posséder une vraie personnalité ! Il n’a que trois ans, mais la sienne est déjà très affirmée !! Il s’appelle Ki-itchi. Et c’est le héros de cette histoire.

Avis long et sûrement complet :

Le début de Ki-itchi est déroutant. Nous voilà à suivre le quotidien d’un gamin turbulent et violent, aux idées bien affirmées, peu bavard, loin d’être mignon, et causant bien des embarras à sa famille, qui tente de s’en occuper avec amour malgré tous les problèmes dont il est l’origine.

Voilà de quoi surprendre ! On se situe à des lieux d’un titre comme Yotsuba & ! … Alors, oui, effectivement, Gorô et Tchinatsu font tout leur possible pour réparer les bêtises, et passent ainsi leur temps à courir après Ki-itchi, souvent fugueur, ou à s’excuser suite à ses bagarres. Ce qui ne laisse pas beaucoup de temps à eux. Le début de Ki-itchi est ainsi très spécial, un peu étrange, mais il faudra franchir cette étape, indispensable, si l’on veut découvrir le reste.

Lire la suite Ki-itchi !!

Histoire de couv’ (3) : Mitsuko Attitude

Comme vous le savez peut-être tous, ou peut-être pas, bande d’incultes, Mitsuko Attitude est publiée depuis peu par Akata. Au Japon, le titre est impossible à mémoriser, et ça veut rien dire. (Du baragouinage habituel, genre, Kekko Kenko Kazoku, on dirait une formule de Magical Girl, tiens)

Bref.

Le sujet de cet article, c’est la différence cruciale entre les couv’ japonaises et françaises de la série. On passera outre le logo et le titre, qui sont des évidences, mais on s’attardera plus longuement sur l’échange étrange qu’il s’est produit entre les tomes 2 et 3. Le visuel japonais du tome 2 devant le visuel français du tome 3. Et vice-versa.

KekkoKenkoKazoku02kodansha

Attardez-vous longuement !

Voilà, pour d’obscures raisons, un changement d’une importance relativement mineure, mais n’empêche qu’on se demande ce qui l’a provoqué, ce changement.

Eh bien, pour vous, en exclusivité, chers lecteurs, je vous apporte LA réponse inédite.

Urine. C’est le mot « urine », marqué en vert pâle sur la couv’ du normalement-tome-2-devenu-tome-3, qui pose problème. Et oui ! C’est aussi simple que ça ! Et qui a demandé ce changement ? Le service promo d’Akata/Delcourt. Parce que faire la promo d’une série avec le mot « Urine » écrit en gros sur une couv’, ça fait pas sérieux…

Et comme je suis gentil, je cite mes sources :

http://club-shojo.com/mitsuko-attitude-t5330.html

Votez !

Et le 6 mai aussi ! 

Sorti en début de mois, Ki-itchi VS se passe une dizaine d’années après les évènements de Ki-itchi !!, première série du nom. Et, attention, ce manga n’est du genre tout gentil, tout mignon, comme nous prévient à juste titre l’éditeur.

Ki-itchi nous revient, enfin. Et après 9 tomes centrés sur son enfance, de bébé de trois ans à gamin de 9, le voici aujourd’hui adulte, mais toujours aussi intransigeant face aux injustices de ce monde. Bien des choses ont changé pour lui comme pour la société qui l’entoure, mais il reste décidé à changer le monde à sa façon.

Au Japon, le premier tome est sorti an 2008, soit à peu près deux ans après la fin de Ki-itchi !!,  et son neuvième est prévu pour Juin. Hideki Arai ne chôme pas.

Mais après le bouleversant Ki-itchi !!, dont les neuf volumes ont su aller crescendo dans l’intensité dramatique et la force des sentiments, que peut bien vouloir rajouter l’auteur ?

Lire la suite Votez !