Nura-Le Seigneur des Yôkaï (2)

A noter qu’une édition pseudo-collector sortira : « coffret » en carton facilement abimable, un bloc-note et un poster. Et le pire, c’est que je risque de l’acheter…

Cela sonnait comme une sombre prédiction annonçant le pire des Fléaux… Prédiction qui s’est évidemment réalisée, quand, après avoir lu de bonnes critiques des deux premiers tomes, je tombai par hasard sur le « coffret ». J’ai craqué. C’était prévisible, non ?

Alors, que pensez de ce shônen ? Peut-il assurer la relève fièrement ?

Ces deux premiers tomes introduisent les principaux personnages, et un début d’arc qui devrait se finir dans le tome 3.
Le premier chapitre présente un style plutôt agréable, plutôt maîtrisé, mais encore assez impersonnel. Cela devrait changer avec le passage des chapitres (et du temps). J’apprécie particulièrement l’univers yôkaï, dépend façon vieilles estampes japonaise. Ça rajoute un petit côté mystique à ce shônen, sympa donc.

Dès le premier chapitre, on a le droit à une flopée de personnages secondaires, plus ou moins approfondis par la suite, et qui pourraient, je l’espère, avoir droit à un focus dans les prochains tomes. Car certains attirent l’attention mais ne font qu’office de figurants, c’est dommage…

Quant à Nura, qui est quand même le héros, il est malheureusement bien plus charismatique sous sa forme yôkaï qu’humaine, si bien que tous les lecteurs souhaitent le voir disparaître au profit de son double, mais d’une manière différente que dans Samuraï Deeper Kyo, si possible. Une sorte de fusion, ça serait pas mal. Qu’on garde juste le meilleurs des deux personnalités, en imaginant que ce « double » soit vraiment une seconde personnalité…
D’ailleurs cette éventuelle double personnalité, le fait que Nura ne se souvienne pas des actes de l’autres (du moins, s’il dit la vérité), tout ça me rappelle les débuts de Yu-Gi-Oh! (Que de souvenirs !).

Mis à part ça, le développement de l’histoire est sympathique, avec l’intervention de yôkaï ou d’onmyôji ayant plus de charisme que notre Nura normal. Pour l’instant, autant le dire tout de suite, mais il n’y a rien de vraiment transcendant, juste qu’on sent vraiment un potentiel sous-jacent qui ne demande qu’à se dévoiler au grand jour. Espérons que le scénario prenne une plus grande ampleur rapidement.
Cela semble d’ailleurs bien parti avec la fin du tome 2 qui narre le premier grand combat de Nura (ou plutôt de son double) et qui devrait nous apprendre une partie de la vérité sur son existence…

En bref, Nura montre ici un démarrage typiquement shônen, classique, mais il a tous les atout avec lui pour s’améliorer et devenir, pourquoi pas, indispensable. Espérons-le.
(C’est le mot-clé : l’espoir…)

Note sur l’édition:
Comme j’ai pris la version « collector » aux dépens de mon pauvre porte-monnaie, je peux bien en dire deux, trois mots (ou plus).
Collector = carton d’emballage dans lequel le tome coulisse mal + bloc-note + poster.
C’est, effectivement un peu maigre. Mais c’est aussi un premier pas vers des éditions collector digne de ce nom. Et on peut déjà remercier Kana d’avoir sorti cette édition lors de la sortie du premier tome, et non un an après (comme avec Letter Bee…)

Note sur cet article :
Comme je suis un traître, les images d’illustration provienne évidemment des tomes suivants…

8 réflexions sur “ Nura-Le Seigneur des Yôkaï (2) ”

  1. Pour un traitre, t’es un sacré traitre: les images ne reflettent pas du tout la qualité du dessin malheusement😥

    Sinon je suis d’accord avec toi sur tout l’article.

    Et c’est quoi un shonen indispensable pour toi ? C’est un shonen qui rencontre un gros succès même en étant vraiment pas terrible comme Bleach ou Fairy Tail ? (t’as vu j’ai même pas cité DGM, je m’améliore hein ?) Un qui déchire tout et qui rencontre le succès genre One Piece, Slam Dunk, HxH ? Un qui même sans succès est très très très bon comme Coco et Alive ? Ou un qui inove au point que devenir culte comme Ashita no Jo, JJBA, Dragon Ball ou One Piece (encore ?!!!) ?
    Parce que d’après moi Nura sera entre la première et la seconde catégorie. Pas plus.

    1. Boh, elles sont jolies, les images que j’ai choisies…

      Un shônen indispensable ? Vague question. Je pense à la deuxième catégorie. Sûrement pas la dernière, vu que Nura n’a rien d’innovant pour l’instant, alors à moins que l’auteur ne renforce considérablement son oeuvre, Nura restera cantonné à la première catégorie.
      Et s’il n’a pas de succès, il atterrira dans la troisième.

      Voilà, un joli récapitulatif, bien complet. =)

      1. Bah oui les images sont jolies justement… contraiment au dessin des livres :p

        Sinon Nura a déjà pas mal de succès au Japon et j’espère que ça va être le cas en France aussi. Pour ça il faudrait la diffusion de l’anime sur une grande chaine. Ca pourrait ouvrir la voie aux manga sur les yokai en France. Ce serait vachement cool.

        Ah et j’ai oublié de le dire tout à l’heure: Lis Kekkaishi !!! C’est un million de fois mieux que Nura !!

        1. Ben ça signifie que ça va s’améliorer, c’est plutôt bon signe !

          Nura, je pense que ça peut marcher. Kana mise dessus, fais une bonne promo, il n’y a déjà pas de raisons, niveau communications et publicités. Après, faut juste espérer que le public suive…

          Quant à Kekkaishi, ça sera pour 2012… Hem… >_<'

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s