kokuhaku

Digimon Adventure Tri : Kokuhaku


Ce troisième film se sera fait attendre, depuis la diffusion de Ketsui en mars dernier. Intitulé Kokuhaku (« Confessions »). On avait quitté Taichi et les autres « digi-sauveurs » (pour reprendre l’expression française) alors qu’un bouleversement venait de toucher l’une des leurs.kokuhaku

Cette fois-ci, le film a été découpé en 5 épisodes, et non 4. Ce qui ne change pas grand chose, mais signifie 20 minutes en plus ! Et pourtant, on ne peut pas dire qu’il s’y passe grand chose, et on aura plus de questions à la fin que de réponses. Dommage, d’autant plus qu’un moment bien pratique vient nous donner un maximum d’informations en très très peu de temps, alors que les délayer tout au long des épisodes aurait permis de maintenir un équilibre. Mais pour cela, peut-être qu’il aurait fallu, d’abord, mettre moins de légèreté dans le deuxième film (parce que l’onsen…) …

Mais face à l’enjeu de taille qui nous est présenté et à l’avalanche d’émotions, on pardonne cette facilité du scénario. L’inquiétant projet R et sa probabilité croissante de réalisation n’offrent aucune échappatoire aux digimons et à leurs partenaires humains. Il y a de longues minutes d’exposition avant le climax, mais celui-ci est tellement bien orchestré.

Et alors qu’on pensait que les cruels scénaristes laisseraient mon cœur en miette à ce stade du récit, voilà le cinquième épisode surprise. Ouf ! Celui-ci prend tout de même le temps de relancer l’intrigue et donne de nouvelles pistes (toujours pas compris le but de Himekawa ??? la future place de Meiko ?) et de nouveaux espoirs quant à la suite de l’aventure…

L’affiche du film nous présente Koshiro et MegaKabuterimon (ou HerculesKabuterimon), Takeru et Patamon face à un digimon infecté, Meicoomon. Et effectivement, ce sont bien eux, plus Meiko, évidemment, qui sont au centre du récit. Car c’est Koshiro, avec ses connaissances qui aura la solution face au terrible projet R. Lui et Tentomon feront tout pour retarder le moment fatidique…

Meiko, bien évidemment, se sent responsable de ce qui arrive, avec l’infection de son digimon, qui pourrait bien être le Patient 0. Les flash-back sur elle et Meicoomon (ou Maicoomon, toujours pas sûr de l’orthographe) sont riches en informations et en émotions. Espérons que cela paie par la suite.

Car il reste encore beaucoup d’interrogations à l’issue de Kokuhaku. Par exemple, on a encore aucune nouvelle des enfants de Digimon Adventure Zero-Two, à peine entraperçus dans le premier film… Et le mystérieux plan de Himekawa ?…

La quatrième film est prévu pour fin Février 2017, donc l’attente recommence à nouveau ! Il est nommé Sōshitsu, que l’on peut traduire par « Perte », ce qui ne présage vraiment rien de bon. Argh !

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s