Archives du mot-clé Singelin

Doggybags

Si vous suivez ce blog régulièrement, ce qui devrait être forcément le cas pour toute personne saine d’esprit, vous avez déjà fait vaguement connaissance avec Doggybags. J’en ai effectivement touché mot dans mes articles consacrés à Freaks’ Squeele. Je reviens donc une troisième fois vous parler d’un produit Ankama.

Doggybags est un excellent recueil. J’avais un peu peur, au début, même si je savais que j’allais au moins aimer la nouvelle de Florent Maudoux, Masiko. Le reste, c’était le néant. Une inconnue gigantesque que j’allais devoir affronter. Et je suis ressorti grand gagnant de ce combat ! \o/

Doggybags réunit trois talents distincts d’Ankama.
On commence par G.Singelin et son Fresh Flesh & Hot Chrome, une histoire de motards loup-garous bien tripante, bourrée d’action et d’adrénaline. Miam. Une course haletante menée tambour battant, sans temps morts. Une trentaine de pages remplissant dignement le contrat.

Puis F.Maudoux nous sert son Masiko, très épicé et sanglant, une bonne histoire qui peut se lire sans même connaître Freaks’ Squeele. J’ai beaucoup aimé, et ça permet d’en apprendre plus sur la maman de Xiong-Mao, et ça, c’est cool. En dehors du lien avec FS, l’histoire est fun et dynamique, violente et gore.  Parfaitement dans l’optique du bouquin.

Enfin, on finit avec Mort ou Vif, le récit de Run, macabre et surprenant, dans une ambiance assez dérangeante, mais bien prenante. Son tyle de dessin est particulier mais se marie bien avec le genre qu’il manipule. Run signe également l’histoire à la conclusion la plus surprenante et la moins prévisible. Ouah, ça dépote grave ! Franchement, j’avais peur au vu du dessin, mais ma maman m’a toujours appris à ne pas juger sur les apparences, et elle a bien raison. Peut-être la meilleure nouvelle du lot !

Dans l’ensemble, un premier essai réussi. Seul bémol, l’odeur assez spéciale du papier. Ca surprend.

Publicités