Archives du mot-clé Chance

Vous reprendrez bien un peu de chance ?

On connait tous quelqu’un à qui tout réussit et dont le chemin semble tout droit tracé dans la chance et le bonheur. Ichiko Sakura est de ces gens-là. Tout, absolument tout, lui réussit depuis sa naissance. Belle, elle dispose d’un physique avantageux qui place toute la plèbe masculine à ses pieds. Intelligente, elle résout avec brio les problèmes mathématiques, possède un accent anglais parfait et réussit sa scolarité sans le moindre soucis. Bref, la belle vie, sans faire le moindre effort.

Jusqu’au jour funeste où intervient Momiji, la Déesse de la Poisse. En effet, il y a urgence : Ichiko absorbe involontairement l’énergie du bonheur des gens qui l’entourent, ce pourquoi sa vie est si rose ! Inconsciemment, elle leur vole du bonheur, voire leur cause du malheur !

Tama, la Maneki Neko déjanté, Momo, l’inugami masochiste, Bobby le bonze pervers en compagnie d’un inconnu sûrement dérangé du ciboulot. Lire la suite Vous reprendrez bien un peu de chance ?

Publicités

Freak’s Squeele : Chocafrix

Comme on pouvait s’en douter en lisant le précédent article consacré à Freaks’ Squeele, je n’ai pas pu résister. Non, je n’ai pas su…

Je me suis pourtant rendu chez mon fournisseur habituel la veille, pour chercher Doggybags mais malheureusement pour moi, le peu d’exemplaires commandés étaient déjà partis. Alors que la sortie officielle était le lendemain, 10 février… M’enfin bon, j’ai réussi à sortir sans partir avec le coffret de Freaks’ Squeele qui me narguait méchamment.

Et je suis revenu le vendredi. Et reparti avec. Hem…

Comme le montre le visuel ci-dessus, le coffret présente le tome 4, Succube Pizza, avec un couverture inédite pour l’occasion et surtout, le jeu Chocafrix !

Vous ayant déjà parlé du tome en lui-même, qui est dans ce coffret identique à la version normale (sauf la couv’ et le logo de la tranche, qui est celui d’Ankama et non du label 619), vous vous doutez bien que je vais donc explorer plus en avant le monde mystérieux de… Chocafrix !

Imitant un paquet de céréales fort connu, Chocafrix se compose de plusieurs plateaux, de figurines d’Ombre, Chance, Xiong Mao et Rosebud, de cartes (divisées en plusieurs catégories) et de trois dés. Et d’un livret de règles évidemment. Seize pages pour nous expliquer le fonctionnement de ce jeux de société à moitié RPG  avec exploration d’un niveau et extermination des monstres. Ici, de méchants soldats de pain d’épice, gouvernés par la Reine Kina ! Heureusement, notre trio veille !

Le jeu peu donc se jouer à partir de 2, et jusqu’à 4 joueurs. Et peut-être plus, un jour, si d’autres persos de la série investissent le jeu (Valkyrie, Funérailles et/ou Sablon, ce serait génial).

Les figurines sont fidèlement réalisées, bien que parfois un peu « bâclées » au niveau de la finition. On pourrait limite prendre son temps à les peindre, comme pour tout jeu de plateau, mais comme je suis une quiche de l’espace intersidéral pour ce genre de truc, je ne pense pas m’y risquer. Oh, et les figurines ne sont pas aussi grandes que cette image laisse penser. Il faut quand même qu’elles rentrent dans la boîte, avec les autres trucs, nan  mais oh !

Les règles sont plutôt simples pour un jeu de ce genre, mais assez nombreuses. Faut bien être sûr d’avoir tout retenu et compris avant de se lancer dans l’aventure. A ce propos, on nous propose 3 scenarii (pour faire savant) distincts, pouvant se jouer séparément ou à la suite (mode « campagne »). Et rien ne nous empêche d’essayer nos propres histoires, pour varier les plaisirs. =)

Pour l’instant, j’ai testé le jeu vite fait, moi contre moi (vous ne devinerez jamais qui a gagné !). La mise ne pratique fut plutôt difficile au début. Essayez donc de jouer tous les personnages du jeu simultanément, vous allez voir, c’est marrant. Après quelques tours de rodage, l’ensemble est devenu plus fluide et intuitif, même s’il m’est arrivé de sauter le tour d’un des héros (désolé, Xiong-Mao >_<« ).  L’ensemble des scénario est bien foutu, le jeu est prenant est marrant, beaucoup axé stratégie, avec des pouvoirs qui, actionnés pile à temps, peuvent avoir des effets dévastateurs ! Du coup, faut bien réfléchir avant de faire une action… Les conséquences peuvent être terribles (effet dramatique) !

Quant au scénario ultime, celui de l’affrontement contre la méchante Kina, un conseil, pressez-vous ! En effet, 12 tours de jeu, c’est un peu juste. Ignorer les fours, tracer un chemin entre les soldats ennemis et attaquer Kina me semble plus efficace, surtout au vu de la limite de temps. Après, je n’ai pas encore testé cette stratégie, vu que, justement, je me suis fait avoir par ce manque de temps. C’est une course contre la montre, pour que les paisibles habitants ne puissent se douter qu’un drame à base de biscuits démoniaques se joue dans leur centre commercial !

En bref, un très bon coffret collector, qui vaut l’achat, et j’espère que ce jeu connaîtra des extensions ! =)