Archives du mot-clé Arms

Peace Maker

Enfin ! Depuis fin 2006, avec la fin de Arms chez Kana et l’arrêt prématuré de D-Live par Kami, on n’avait plus de manga de Ryuji Minagawa. Voilà qu’une annonce vient réparer cette erreur. Glénat éditera en Septembre la dernière série de l’auteur, encore en cours au Japon (7 tomes).

peacemaker994285

Lire la suite Peace Maker

Publicités

Arms


Titre : Arms
Auteur : Ryôji Minagawa & Kyôchi Nanatsuki (supervision)
Editeur Japonais : Shôgakukan
Editeur Français : Kana
Nombre de tomes : 22
Genre : shônen
Date de sortie du premier volume : 18/10/96 (Jap), 18/01/03 (Fr)
Date de sortie du dernier volume : 18/06/02 (Jap), 03/11/06 (Fr)
Une réédition Deluxe est sortie au Japon en 2007/2008
Perso(s) préféré(s) : Keith (tous…)

L’histoire :

Ryô Takatsuki est un lycéen japonais qui mène une vie ordinaire. Mais son univers quotidien va pourtant être ébranlé. Tout commence avec l’arrivée, dans son école, de Hayato Shingû, un nouvel élève. Sans que Ryô comprenne pourquoi, Hayato s’en prend à lui et tente même de le tuer. Il découvre alors que Hayato n’est pas un garçon comme les autres: ses membres ont la capacité de se transformer en armes télescopiques meurtrières.

Graphisme:

Ryouji Minagawa a un style très particulier, dans le sens où il aime bien utiliser des plans dits cinématographiques, ce qui dynamise fortement ses cadrages, mais a aussi tendance à, parfois, déformer les protagonistes excessivement. De même, certains reprocheront un trait trop grossier (les oreilles des persos sont loin d’être fines et gracieuses). Mais personnellement, vu qu’ici, je développe mon avis, je n’ai pas trouvé le dessin moche. Particulier, oui, mais moche, non.

Scénario:

Le scénario de Arms est son plus grand atout. Bien travaillé, chaque arc permet d’en apprendre plus sur les Arms, ce qu’ils sont, dans quel but ils ont été crées, etc. Beaucoup de mystères et de questions se posent à la lecture des premiers tomes, du premier acte (tome 1 à 3), et tous seront résolus petit à petit, au fil des tomes suivants. Déjà, chaque fin d’arc est riches en révélations, et le premier ne fait pas défaut.

L’un des gros reproches que l’on pourrait faire, c’est la répétitivité du schéma narratif dans les premiers arcs, avec un méchant, il se fait battre, il devient ami avec nos héros ou se fait tuer par des méchants plus méchants que lui (au choix).

Mais passé ce « détail » chaque tome d’Arms monte en niveau, que ce soit l’intensité dramatique ou l’histoire. Les personnages évoluent, leurs Arms aussi. Les ennemis sont mieux développés et le manga semble un peu moins manichéen jusqu’à la fin.

La fin:

Pour moi, c’est une fin très bien travaillée. La toute dernière partie du manga fait un peu « rallonge », malheureusement, puisque l’on aurait pu croire que le manga se terminerait un peu plus tôt, l’occasion était bonne. Mais elle a le mérite de répondre aux dernières question et d’amener plus doucement la fin, sans se précipiter. Pour trois tomes de plus, on ne va pas chipoter, hein.
Une fin qui est d’ailleurs correcte, même si on a droit à certains clichés… (j’en dis pas plus ^_^ »)

Conclusion:

En somme, un bon manga de science-fiction, dans lequel on se replonge avec plaisir.

Un très bon dossier : ici