Le wonderfest des Cristaux – Partie 2

Si vous vous rappelez bien, la première partie a eu lieu en février dernier, lorsque le fabricant Good Smile Company nous a montré le prototype de Phos. Cette annonce était d’autant plus surprenante qu’il n’y avait pas de support animé. Depuis, ce mal est réparé. Vivement Octobre.

Mais le sujet du jour, ce n’est pas cette version animée et ces graphismes en CGI, mais bien la figurine en chair et en os. Enfin, en PVC (on se comprend). J’étais déjà super emballé par le prototype tout gris, il me fallait juste une confirmation en couleur pour rendre cet achat INDISPENSABLE.

L’une de mes plus grandes inquiétudes, c’était le rendu des cheveux de Phos, normalement aussi brillant qu’un cristal. Or, pour qu’une figurine reste abordable, je me doutais bien que Good smile company n’allait pas utiliser de la phosphophyllite…  Et la mode étant aux cheveux ou ailes semi-translucide…

Pour Phos, soulagement, ses cheveux sont bien brillants (les morceaux du bras sont plutôt dans la catégorie translucide). Et cela se remarque plus facilement sur les photos prises au Wonder Festival que sur l’image officielle fournie par GSC (ci-dessous). Les cils de ses yeux semblent eux aussi accrocher la lumière. Ci-dessus, l’angle de la prise de vue rend moins compte de l’allure élancée et toute en longueur de jambe. Un autre regard sur cette figurine…

Je suis donc très satisfait de ce choix. Pour le reste, le travail sur le socle est plutôt cool, avec un effet aquatique plutôt réussi, et les quelques fragments de Phos rajoutent du relief à une base plutôt terne. J’ai juste un peu de mal sur ce qui retient Phos. Est-ce un arbre mort ? Une explosion de sable ? Un rocher à l’allure improbable ? Sinon, la petite Ventricosus qui sort de l’eau est très choupie.
Je dois aussi ajouter que cette pose, même si elle met en évidence la souplesse de Phos, me fait un peu peur quant à l’équilibre de la figurine et le risque de chute. Surtout sur le long terme. Ou même durant le transport dans sa boîte.

A part ça, j’ai l’habitude des figurines exposées par Kotobukiya, où toutes les informations sont dévoilées, et notamment le prix et la date de sortie. Ici, on a rien de tous ça. Pourquoi ? Pourquoi tant de mystères ?… Et comme je ne sais pas les délais habituels de ce fabricant entre la démo au wonfest puis le début des précommandes… Snif…

De plus, aucune autre annonce sur la série (donc pour Cinabre surtout), il va encore falloir être patient. Courage.

Vue en 360° :  https://twitter.com/Julia_Leu/status/891518540573949953

La cantine de minuit

Publié depuis 2006 au Japon, c’est en ce début d’année qu’on a enfin pu découvrir en France ce manga, précédé d’une bonne réputation grâce à son adaptation TV (3 saisons et 2 films) et ses nombreux prix (ou nominations). Avec déjà 18 tomes dans son pays d’origine, on a ici le droit à des volumes doubles, en grand format cartonné, avec des couvertures retravaillées (des scènes de vie plutôt qu’un dessin de plat) et un titre en français (parce que Shinya Shokudo, c’est pas très transparent). Le tout pour 18€, ce qui reste raisonnable.

Comme son titre l’indique, la Cantine de Minuit se déroule dans un restaurant ouvert durant la nuit, de minuit à sept heures du matin. La carte de cette gargote située dans un coin caché de Shinjuku est plutôt pauvre, mais le patron se fera un plaisir de préparer un plat à la demande, s’il a les ingrédients à sa disposition. Lire la suite La cantine de minuit

Omiyage Danboard

C’est en ce début d’été caniculaire que j’ai découvert par hasard, via Twitter, une toute nouvelle sorte de Danboard. Enfin, « nouvelle »… Pour moi. Après les chats danbo, les mini-danbo aux saveurs fruités, voilà les Omiyage Danboard (おみやげ ダンボー).  Omiyage signifie souvenir, et donc chaque Cartox de cette gamme évoque un lieu ou un aspect important d’une ville ou région du Japon. La liste est super longue (il y en a presque 50 !!!) puisqu’ils mettent souvent en avant des spécialités culinaires… Mais aussi parfois des personnages historiques !! Sans compter toute une série sur les équipes du championnat de baseball…

Exemples :

  • Mont Fuji
  • Melon d’Hokkaido
  • Petit pain à l’érable de Hiroshima (momiji manjû : もみじ饅頭)
  • Thé vert de Shizuoka
  • Tour de Tokyo
  • Masamune Date
  • Shachihoko doré de Nagoya

Pour le moment, j’en ai pris seulement quatre. Je résiste à la tentation d’en choisir d’autres… Outre les deux déjà cités dans la liste précédente, j’ai opté pour le Danbo Café et le « Kure Sailor » (en rapport avec la base navale et militaire de Kure). C’est tout pour le moment, même si d’autres me font bien envie…

Plus d’info : http://www.hna.co.jp/products/danboard/dd_top.html