Yu-Gi-Oh ! Arc-V

Alors que le manga original est terminé depuis un bail, l’anime n’en finit pas de pondre des sequels à l’intérêt plus ou moins négligeable. C’est donc la cinquième série estampillée Yu-Gi-Oh qui voit le jour, alors même que Kazuki Takahashi jurait que Zexal serait la dernière (je mettrai la source dans cette parenthèse dès que je l’aurais trouvée, ça marche ?).

Pour tout dire, j’ai pas vu un seul épisode de GX et 5’Ds, et seulement 25 (« seulement » ?) de Zexal. Et je compte bien y remédier un jour, mais je suis dit que, tant qu’à faire, autant ne pas prendre de retard avec cette nouvelle fournée.

Ici, on va suivre Yuya Sakaki, étudiant dans un école de duels (?) et se destinant à être Entertainment Duelist et suivant ainsi les pas de son père, Yusho Sakaki, mort au combat (nan, j’exagère, on ne sait pas ce qu’il en est vraiment en fait). Le premier épisode montre ainsi la revanche de Yuya, affrontant l’adversaire que son père n’a pu rencontrer, Strong Ishijima.  Je vous rassure : Strong semble être son nom de scène et pas son prénom.

Comme le laisse présager le terme « entertainment », Yuya aime le spectacle, et son jeu de cartes le reflète. Ainsi, il passe ses duels sur le dos d’un hippopotame rose. Cela pourrait être ridicule (indice : ça l’est) mais Yuya se donne à fond et ça reste plutôt amusant.

Je ne sais pas si c’est complètement nouveau par rapport aux séries précédentes, mais les duellistes peuvent jouer, à chaque tour, une (et une seule) carte Action à l’effet souvent salvateur (genre, échapper au combat). Ces cartes Actions sont disséminées sur le terrain de jeu et les duellistes doivent les trouver en le parcourant. Par contre, ça pourrait devenir trop facile, à faire revenir les mêmes cartes et mêmes effets trop souvent. Où est le suspense et la surprise si on joue toujours les mêmes cartes, je vous le demande ?!

En vérité je vous le dis, la Grande Nouveauté de Arc-V (chaque série se devant d’ajouter sa pierre à l’édifice de la complexité du jeu de cartes), c’est l’Invocation Pendulum, qui consiste à jouer des cartes spéciales pour en invoquer d’autres. En gros, en plaçant deux monstres « Pendulum » dans la zone « Pendulum », Yuya peut faire une invocation spéciale d’autant de monstres qu’il veut, depuis sa main, du moment que leur niveau soit compris entre les niveaux « Pendulum » des deux monstres de la zone « Pendulum ». Est-ce clair ? Je sais pas, mais dans ma tête, ça me paraît assez limpide.

Pour le moment, cette nouveauté me paraît un rien surpuissante, surtout que seul Yuya a un pendule comme collier. Car les monstres « Pendulum » sont liés à ce collier d’une manière très simple : c’est lui qui a transformé de banales cartes en cartes « Pendulum » ! WHAT THE FUCK ? vous dites-vous avec raison. Parce que si c’est toujours ainsi, Yuya a un moyen bien trop simple de gagner, en inventant de nouvelles règles du jeu comme ça lui chante ! Le pire étant que personne dans l’assemblée ne semble choqué d’assister à un nouveau moyen d’invoquer ses monstres.

Parenthèse : ce collier, c’est son père qui lui a donné, de là à dire que l’histoire va se diriger vers la mystérieuse disparition de son père, MYSTÈRE ! Pour l’instant, en tout cas, l’ambiance est toute en légèreté, pas l’ombre d’une menace ou d’un méchant comme dans Zexal. A voir par la suite, puisque le premier épisode se termine sur ce nouveau système d’invocation.

Graphiquement, ça reste dans l’esprit des autres séries, avec des coupes de cheveux improbables. Je ne sais pas si Kazuki Takahashi a personnellement fait le chara-design de Yuya et ses amis, mais ça respecte bien son style.

En gros, ce premier épisode est bien fun et donne envie de voir le suivant. Un bon démarrage donc.

Graphiquement, ça reste dans l’esprit des autres séries, avec des coupes de cheveux improbables. Je ne sais pas si Kazuki Takahashi a personnellement fait le chara-design de Yuya et ses amis, mais ça respecte bien son style.

En gros, ce premier épisode est bien fun et donne envie de voir le suivant. Un bon démarrage donc.

11 réflexions sur “ Yu-Gi-Oh ! Arc-V ”

  1. « Screw the rules, I have money »… X)

    Ayant aussi zappé GX, 5D (avec quand même une trentaine d’épisodes à mon tableau de chasse) et Zexal, je pense également me « rattraper » sur Arc-V en espérant que cet anime contiendra de beaux méchants… (Bakura, tu me maaaaaaaaaanques !!! :'() L’espoir fait vivre. ._.

    1. Je pense pas qu’on retrouvera un jour ce qui faisait le sel des méchants de la première série…😥 Mais bon, dans Zexal, il y avait un vieux savant fou méchant dont j’aime bien le design. :3

  2. Je crois que cela fait un an depuis la dernière fois que j’ai laissé un commentaire sur ce blog que j’aime toujours autant ouvrir. : )
    C’est marrant que tu aies passé chemin devant GX et 5D’s et enduré 25 épisodes de ZEXAL quand même… J’ai dévoré les aventures de Judai et Yusei et abandonné après saturation de ZEXAL à environ 30 épisodes. Pour moi Yu-Gi-Oh! est une trilogie qui s’est terminé avec Yusei. Fuck Yuma.
    J’ai suivi de loin l’avancé de la série malgré tout, sachant très bien que ces fourbes ne laisseraient jamais la franchise reposer en paix. Alors je n’ai pas été étonné avec l’annonce de Arc-V, et pourtant j’ai espéré comme un crétin un retour au source. Yu-Gi-Oh! n’est plus Yu-Gi-Oh! au jour d’aujourd’hui, alors j’ai essayé le premier épisode de Arc-V il-y-a une semaine. Yu-Gi-Oh! n’est plus Yu-Gi-Oh!, mais je vais laisser une chance à cette série en la prenant comme un produit animé de base pour vendre un jeu de carte avec quelques clins d’oeil à ma trilogie animé et manga préféré.
    Bon maintenant que j’ai fait mon vieux fan violé (Kaz comment peux-tu laisser ce massacre continuer?..), je peux dire que j’ai regardé l’épisode 2, et même si ça ne vole pas haut, ce n’est pas aussi terrible que Zexal à ses début. Mon critère déterminant pour savoir si je vais m’infliger cet animé, c’est Reiji le rival à lunettes. D’un il a des lunettes, de deux son design de tête (avec leur immondes sculptures bicolores fluo présentes sur chaque tête depuis Zexal on ne peut plus parler de coiffure capillaire) est étonnamment sobre, et de trois c’est un membre de direction d’entreprise et badass dans la lignée directe de Kaiba, Manjoume et Jack Atlas. Je vais m’accrocher à lui comme une bouée de secours.

    Concernant le jeu… Yuya cheats par magie dès le premier épisode et le concept des action duels est foireux. Bref (de toute manière je me suis arrêté à 5D’s même pour les règles et les cartes).
    On a un pendentif/item magique dans la tradition au moins, mais depuis Zexal et son délire extraterrestre on peut faire une croix sur la mythologie et l’histoire comme dans la trilogie DM/GX/5D’s…

    Rien à voir mais je suis heureux de voir qu’il y a toujours en France des fans qui gardent Yugi et le gang dans leur coeur. Avec la fin de mes études et l’entrée dans la vie professionnelle je n’ai plus de temps pour mon blog, même si j’ai envie de poster de nouveau depuis un moment, mais je continue de collectionner Yu-Gi-Oh! et d’espérer un retour de Kaz sur la scène avec une nouvelle série adulte sur l’univers du jeu.
    Bref: good job mate.

    1. Wooooooooow, cela faisait longtemps sans avoir de tes nouvelles !😮

      J’ai passé outre GX et 5D’s, mais je compte bien m’y mettre un jour ou l’autre, c’est juste que je ne prends pas le temps, débordé par d’autres séries que je tente de rattraper/finir en vain. Pas assez de temps, trop de trucs à voir. J’ai même pas encore vu l’épisode 2 de Arc-V ! >__<"

      Sinon, pour le jeu en lui-même, comme toi j'ai été un peu choqué que la victoire de Yuya viennent non pas d'une astuce déjà existante des règles du jeu mais d'une intervention magique de son pendentif (l'essence même du Deus Ex Machina, quoi). Après, question mythologie, c'est vrai que tes articles sur leur présence dans GX et 5D's m'avaient donné envie de les regarder, mais concernant Zexal (et probablement Arc-V), c'est mort à ce niveau. Cela dit, j'aimais bien l'aspect SF de Zexal, ça mettait un peu de neuf dans une licence étiré à l'extrême. A ce rythme, je me demande quand est-ce qu'on aura un reboot de la saga DM…

      Du coup, concernant Kaz', je suppose que tu as lu son (trop court) one-shot sorti à l'automne dernier et qui n'est malheureusement pas devenu une série, DRUMP ? :3

  3. Ouais grave! Je filme, je voyage, cherche des stages, alors j’ai moins de temps pour les animés et manga, mais Yu-Gi-Oh! reste gravé dans mes tripes.

    Si tu as enduré 25 épisodes de Zexal tu arriveras à passer la première saison en trip acide de GX, et après tu découvriras pourquoi de toute la franchise animée GX reste ma partie préféré. Judai c’est mon bro. Et 5D’s, tu ne peux qu’aimer si tu as apprécié l’arc Doma de l’animé Duel Monsters auquel il emprunte beaucoup. Doma les gens ont soit détesté soit adoré. Je suis de la dernière catégorie.

    Zexal je ne peux juste pas cautionner le « card games in space », même si le concept de jouer aux cartes à moto est tout aussi ridicule, et pourtant j’ai étrangement adhéré (5D’s est plus un animé de meca plus que de cartes à mon goût).
    Dans Arc-V je ne suis pas fan non plus du concept de chasse aux oeufs dans une arène. Ce n’est plus possible quoi.
    Et concernant l’invocation Pendulum, le public dans l’épisode 2 a la réaction contraire à celle normalement attendue par n’importe quel joueur sain d’esprit. Les personnages de cette franchise n’en ont juste plus rien à foutre des règles. On se croirait revenu au premier duel de Magic and Wizard de Yugi face à Kaiba dans le manga quand il inventait des fusions à sa convenance.

    Oui j’ai lu Drump et j’ai beaucoup aimé même si je veux que Kaz nous re-dessine des jeunes adultes comme Yusei, j’en ai ma claque des marmots. j’ai acheté le magazine Jump pour être certains d’avoir ça dans ma collection avec la belle plaquette d’autocollants en cover de cartes offerte avec.
    Je me demande aussi s’il va décider de réouvrir son site web dans les dix prochaines années.

    Et j’attend moi aussi le jour où l’on aura un reboot animé des aventure du Yugi-gang à la manière de Sailor Moon qui doit sortir bientôt, adaptant le manga à la page. En attendant je continue de dépenser mes quelques sous dans ma collection quand j’en ai… Cospa a sorti plein de nouveaux produits en masse ces derniers mois: tee-shirts, blazers, sac, pendentifs, keychains et posters. J’ai aussi enfin pu mettre la patte sur l’unique figurine de Paradox existante, même si je suis conscient de mettre fait entubé à payer vingt euros sur ebay un porte-clés de vending-machines. Yu-Gi-Oh! restera à jamais mon plus gros vice. Jusqu’au jour où je serai le premier humain à porter la série au cinéma en adaptant les premiers tomes en un vrai film tourné en anglais et filmé au japon. Rien qu’ça, je sais. *tu peux insérer ici un rire mégalomane à la Seto Kaiba*

    1. J’ai dû chercher avec mon ami Google ce qu’était Doma. Mais je connais en fait. C’est juste que pour moi, l’arc avec Dartz et l’Atlantide n’avait pas ce nom. >_< Mais j'ai bien aimé ces épisodes, juste dommage qu'il se déroule alors qu'Isis avait annoncé le duel Yûgi-Marik comme "la dernière épreuve du Pharaon" et au final on se retrouve avec un arc qui n'apporte strictement rien à l'intrigue. Mais on y voit beaucoup Maï donc ça compense.🙂

      Là où j'en étais dans Zexal, y avait pas encore de duel dans le vide intersidéral. Mais vu le trip général, plus rien ne m'étonne. Mais j'avoue que devoir parcourir un terrain pour y découvrir des cartes spéciales cachées, c'est amusant cinq minutes, mais je ne vois pas comment Konami va pouvoir adapter ça IRL… (Bon, c'est pas mon problème, remarque). De toute façon, j'étais déjà un peu perdu avec les invocations XYZ de Zexal, alors je ne doute pas une seconde que Arc-V va faire dans la surenchère du nawak. C'est super bien parti pour.

      Ahah, j'ai fait pareil pour Drump. Les autocollants étaient trop beaux pour passer à côté. Plus les pages-couleurs.

      A part les figurines de Kotobukiya, j'achète plus trop de produits dérivés. Bon, j'ai dernièrement craqué pour un pack de cartes parce qu'il y avait des jetons "bouc émissaire" brillants dedans, mais sinon tout va bien, je me soigne.😀

      Hâte de voir ton futur film, je te soutiens entièrement, même s'il te faudra engager une armée de stylistes-coiffeurs pour conserver le charme capillaire du manga !

      1. Oui, pour un filler Doma était quand même uber badass. Roadtrip aux usa, introduction de la famille Hopkins jamais exploitée dans le manga malgré une idée de Kaz, et puis la mytho de l’Atlantide quoi. C’était YGO rencontre Fuishigi no Umi no Nadia. C’était fat.

        J’ai fait le choix il-y-a quelques mois de me dire qu’avec la vie que j’ai choisi je ne pouvais plus consommer en merchandising d’animé/manga comme je le faisais auparavant, alors j’ai pris la décision de consacrer exclusivement mon vice à ma seule et éternelle religion: Yu-Gi-Oh! . Le choix fut rude, mais il faut bien prendre des mesures quand on a une marée de passions à jongler entre.

        Je ne crois pas que tu en aies déjà parler sur le blog, mais tu jouait/joue au jeu?
        Sauf exception je n’achète pas de cartes post-5D’s, mais ma dépense première côté cartes est de faire un stock de packs japonais des premières éditions OCG pour la postérité.

        Héhé, faire une trilogie Yu-Gi-Oh! serait l’aboutissement de ma vie si je construis une carrière cinématographique. Ce serait un hommage aux années 90 avec un esprit badass et kitch culte assumé à la Back to the Future. je le dis à la demi-rigolade.
        Sinon j’ai un projet de court métrage que j’espère mettre en route officiellement l’an prochain une fois que j’aurai rallié assez de talents à ma cause. Quelque chose de très sérieux, une adaptation filmée des deux chapitres du jeu de La Carte du Dragon (http://thespacedinosaur.wordpress.com/2010/05/12/mythologie-chinoise/) avec le duel Yugi vs Himori. Mythologie chinoise, dragons et partie de cartes horrifique. Le script est écrit et j’essaie de rencontrer un maximum de talents possibles à rallier au projet. Beaucoup d’effets spéciaux SFX en vue, de travail de décors et cetera: une énorme prod quoi. Je brûle des cierges pour que ce soit mon premier vrai gros projet de carrière. J’en parle peu hors du travail, mais quand tout sera en place avec une première équipe professionnelle de départ le lancement de fond sera mis en route. Dans un an et demi j’espère. Je me permet d’en parler ici parce que l’on est entre Duellistes. Donc ouais, je rigole pas avec Yu-Gi-Oh! .
        D’ailleurs tu me parles du charme capillaire et c’est d’ailleurs une question toujours en travail: comment mettre en chair et poils ce cher Yugi.

        1. Je joue pas aux cartes, mais devant ce pack « collector » de Jôno, avec quelques cartes de Maï et Marik, j’ai pas résisté. Et puis, il y avait 6 jetons mignons « boucs émissaires ». Trop kawaï pour mon porte-monnaie ! :3

          Hâte de voir ce que vas donner ton futur petit film, ces deux chapitres sont parmi mes préférés !🙂

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s