Chibi Devi !

Et voici venir un tout mignon bébé démon dans le nouveau shôjo neuneu-kawaï signé Hiromu Arakawa Shinozuka. Cette fois-ci, c’est grâce à Soleil Manga que l’on va pouvoir assouvir nos besoins primaires en débilités mignonnes.

Chibi Devi nous plonge dans la vie de la petite Honoka, collégienne brimée par ses camarades, vivant seule dans l’appartement de sa tante et dont le seul ami est un fan ultime des dessins animés adaptés des œuvres précédentes de l’auteure (à moins que ce ne soit là un subtil moyen de se faire de la pub’).

© by SHINOZUKA Hiromu / Shôgakukan

Le premier tome se contente pour le moment de nous présenter l’arrivée de Mao-chan et comment celle-ci va bouleverser le quotidien de la petite Honoka. Arrivée qui se fait d’ailleurs rapidement, avant même la dixième page ! Reprenant ainsi, comme dans Mirumo, l’irruption dans la vie d’une jeune fille d’un être surnaturel, la mangaka change la donne en remplaçant le génie de la tasse par un bébé démon.

Du coup, une tonne de questions se pose pour Honoka : le changement des couches, le biberon, la sieste mais aussi, qui pour le garder lorsqu’elle ira en cours ? Et aussi, qui sont les parents du mioche et comment il a pu atterrir sous sa couette en pleine nuit ?

Malheureusement, elle n’aura pas trop le temps d’y penser. A peine sortie chercher des habits convenables pour Mao-chan, qu’elle trimbale en costume de dragon mignon en attendant, qu’il se met à cracher du feu ! Hum…

Manga - Manhwa - Chibi devi! Vol.1

Par la suite, Honoka fera la connaissance, suite à d’intenses péripéties, du directeur d’une garderie spéciale : il n’y a que des bébés démons ! Au milieu des siens, Mao devrait se sentir à l’aise ! C’est l’occasion pour Honoka d’apprendre que les pouvoirs de Mao et des autres sont influencés par leur costume. Un pingouin pour des sorts de glace, un dragon pour le feu… Logique. J’ai hâte de voir le pouvoir du costume de panda.

Evidemment, ce premier tome introduit d’autres personnages secondaires, outre deux autres bébés (Karin et Rai) et leur maman adoptive : Kyo, l’ami de Honoka, et Shin, l’ami de ce dernier qui la terrorise littéralement, la pauvre. De quoi, éventuellement, instaurer un triangle amoureux si la mangaka se sent d’attaque (ce qui n’est pas le cas, pour le moment).

Mais pour le moment, on attend surtout que l’auteur nous en apprenne plus sur les mystérieux assaillants qui tentent (vainement) d’enlever Mao-choupinou par deux fois en 192 pages…

Drôle et mignon tout plein, Chibi Devi a de quoi faire fondre le cœur des plus insensibles !

Une réflexion sur “ Chibi Devi ! ”

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s