Steel Ball Run : 1st Stage

Avec la sortie toute récente du deuxième tome de la septième partie de Jojo’s Bizarre Adventure, Steel Ball Run termine donc son arc d’introduction avec, déjà, des éléments bizarres partout (logique), et même l’apparition surprise d’un stand !

Oui, je spoile sans aucune gêne, mais c’est pas comme si je vous disais  qu’à la fin Johnny épouse Jayro après avoir vaincu le véritable méchant qui est Sandman. Quoi encore ? Oups…

Mais bon, je dis ça, vous devriez savoir que c’est faux, puisque j’ai arrêté ma lecture des scans au tome 8, à peu près au moment où Jayro utilise sa technique des boules d’acier pour refaire marcher Johnny définitivement.

Bref, pas de quoi s’offusquer.

Donc, reprenons.

Steel Ball Run narre les aventures épiques et hippiques de Jayro Zeppeli et Johnny Joestar lors de la célèbre course fictive qui donne son nom au manga. Aucun rapport donc avec les boules d’acier que se trimbale Jayro.

Si le début du manga pouvait nous faire croire que Araki avait décidé de tourner une page dans la saga des Jojo’s en invoquant aucun stand, les premières pages mettent en doute, mine de rien, avec une mise en scène qui laisse présager un retour prochain, d’ici à ce que les évènements prennent une tournure plus sérieuse.

By DL

Car ces deux premiers tomes servent surtout à nous présenter les principaux personnages. Nos deux héros, bien sûr, même si leur relation est tout sauf amicale (pour l’instant ?), et leurs nombreux concurrents, dont Diego « Dio » Brando, Sandman ou Mountain Tim.

A nous présenter la course et ses règles. Neuf étapes, de San Diego à New York. Plus de 6000 kilomètres, et un gros paquet de d’argent à la clé pour le gagnant. La première étape, avec seulement 15 petits km, semble être la plus courte.

Une petite mise en bouche qui, outre les promesses d’une intrigue plus complexe à venir, nous montre qu’Araki sait bien dessiner les chevaux. Heureusement, d’ailleurs.

Pour l’instant, le seul défaut est le faible attrait du représentant de la lignée Joestar, qui se fait totalement évincer par l’inégalable Jayro. Dommage. Mais cela lui laisse la chance d’évoluer, là où Jayro est, sûrement, déjà au maximum de ses capacités, niveau points de charisme. Quoique. Il a encore en réserve le mystérieux passé évoqué par Mr Steel (c’est lui qui donne son nom à la course, d’ailleurs)…

Allez, la deuxième étape commence dans à peine plus d’un mois !

2 réflexions sur “ Steel Ball Run : 1st Stage ”

  1. Tant de spoils, on croirait lire un communiqué de Tonkam !!

    Et tout cas je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait que Jayro efface Jojo. Enfin c’est surtout qu’il passe pour un petit con avant l’accident.

    1. Roh, j’en ai mis moins qu’eux, tout de même. >_>;

      Ouais, un merdeux prétentieux, c’est pas la meilleure image qu’on devrait avoir du héros. J’espère que ça changera rapidement.

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s