Tomié

Manga - Manhwa - Tomie - IntégraleTitre : Tomié
Auteur : Junji Itô
Editeur japonais : Asahi Sonorama
Editeur français : Tonkam
Nombre de tomes : 1 (intégrale)

Quatrième de couverture :
Des élèves massacrent une jeune fille sans raison, un couple de personnes âgées sans histoire se comportent étrangement, un médecin est obsédé par une patiente, une jeune fille subit une greffe et devient peu à peu l’exacte réplique de la donneuse. Tous ces phénomènes étranges ont la même explications : Tomié ! Tomié, la beauté suprême incarnée dans un démon ! Aussi belle que froide. Tout à tout enjôleuse et capricieuse. Une fois pris dans ses filets, plus rien ne vous séparera, pas même sa mort !

Avis clair et bien exprimé :
La publication de Tomié s’est étalé de début 1987 à la fin 2000. Du coup, le coup de crayon de l’auteur a fortement évolué au cours de la série, devenant plus fluide, plus détaillé, et plus aisé à suivre. Idem pour la narration et la mise en scène.

Le premier chapitre nous narre tranquillement le deuil d’une classe qui doit se faire à l’idée que Tomié, la jolie Tomié, ne reviendra plus, morte assassinée par un déséquilibré sur le chemin qui l’a menée chez elle. Sauf que, en fait, ce sont eux, les élèves, qui l’ont tué; et encore, elle n’est pas morte. Ou ne l’est plus. Alors que les divers morceaux de son corps ont été éparpillés aux quatres coins de la ville…

Brrr…

La suite sera un enchaînement d’histoires parfois liées, parfois non, où Tomié reviendra, intacte, toujours aussi belle et démoniaque, avant de se faire tuer sauvagement par un homme de son entourage. On retrouvera de temps à autres des personnages déjà vus plus tôt (outre Tomié qui est la seule constante). Mais chaque récit se veut centré sur un ou des faits étranges, et on évite la redondance grâce à l’imagination fertile de Junji Ito. Il a des idées, plein, et chaque nouvelle est un témoignage fidèle de l’horreur rampante qui vit dans sa tête.

Ainsi, rien qu’une simple idée peut être le départ d’un théâtre d’horreur et d’absurdités. Comme, par exemple, les cheveux de Tomié. Un homme qui gardait jalousement une mèche de ses cheveux dans une boite. Un jour, sa fille la trouve. Et hop, c’est parti !

Ou alors, un homme qui vend des parties de son corps pour en créer de nouvelles, un autre qui cache son cadavre dans du saké… Beaucoup de ces histoires n’auront pas de conséquences au-delà de la fin de leur nouvelle respective, mais certaines sont à suivre, même si le thème générale change, les personnages restent.

Ainsi, on reste quelques temps dans un hôpital, où une jeune fille se fait soigner lorsqu’elle reçoit la sinistre visite de Tomié… Cette venue bouleversera bien des choses…

Comme on peut le voir Junji Ito excelle dans l’air d’inventer des situations, et comme il est d’autant plus doué avec les histoires courtes que sur la longueur, c’est d’autant plus intéressant pour le lecteur. On pourra néanmoins regretter l’absence de fil rouge solide, mis à part la ravissante et infernale Tomié, pour lier les récits et apporter une conclusion à l’ensemble.

Car s’il y a bien une conclusion, celle-ci reste finalement assez ouverte, contrairement à un Spirale où la folie convergeait en un centre bien défini, celui d’une effarante spirale de terreur. On a une fin, certes, mais l’auteur pourrait très bien reprendre son héroïne diabolique pour de nouvelles historiettes d’épouvante, si l’envie lui prenait. Une fin trop ouverte pour être satisfaisante.

Côté dessin, la première histoire souffre de sa vieillesse et du style encore peu affirmé de son auteur, mais le temps qui s’écoule entre la publication des différents chapitres permet de remarquer l’évolution incroyable qui s’effectue. Et c’est joli. Joliment horrible.

Junji Ito ne nous épargne aucun détail macabre, avec une mise en scène et un cadrage qui visent juste. Si vous recherchez une lecture horrifique pour bien débuter l’année, Tomié est faite pour vous…

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s