Cartox, le carton le plus fort du monde !

Comme vous ne le savez peut-être pas mais que vous allez bientôt le savoir, j’ai eu le bonheur récemment de recevoir mon petit Cartox, directement du Japon.  La douane a légèrement atténué ce bonheur, mais passons, merci, n’en parlons plus.

Voici d’abord l’emballage, magnifique. On peut déjà le trouver sur d’autres sites, mais l’artwork est tellement beau que je ne résiste pas (Hidetaka Tenjin a fait un super bon boulot) :

Comme l’indique le truc, c’est un kit à monter soi-même, si bien que j’avais peur de commencer et de rater. Mais en fait, c’est bien expliqué. Les pièces sont numérotées et regroupées par petits groupes indexés suivant un code de lettres. Dans le but de sipmplifier, évidemment. Ainsi, pas de risque de confondre la pièce A 2 avec la PC-A 2.

Cependant, comme les détachages des pièces se fait manuellement, je vous conseille de vous munir 1) d’un ciseau qui coupe et 2) d’une lime qui lime. Le premier servira à détacher plus efficacement les pièces fragiles ou qui résistent, et le second à raboter les marques restantes ou qui empêchent un parfait emboîtement durant l’assemblage. Oui, c’est très technique, tout ça.

Un truc totalement gadget mais néanmoins amusant : Kotobukiya s’est embêté à reproduire des mini-pièces pour pouvoir les mettre dans l’encoche de Cartox et ainsi le faire démarrer ! Bon, après, pour les récupérer, c’est un poil plus difficile…

Le montage s’est fait petit à petit, étape par étape :

13072012299

Le carton le plus fort du monde était livré avec une planche d’autocollants, comme la sorte de rosace « excellent travail » (voir tome 10), un panneau « CAUTION », de simples numéros ou le logo de Kotobukiya. De quoi personnaliser son Cartox, en gros. Un référentiel des couleurs indique également quels peintures ils ont utilisés pour leur modèle (il y a de nombreuses photos).

Et petit surprise, Cartox peut être customisé avec de nombreux autres produits de la marque, habituellement destinés à leurs maquettes de mecha. Cartox peut devenir une véritable machine de guerre… à condition de commander les objets nécessaires…

Mais Cartox ne passe pas son temps à défendre la veuve et l’orphelin ou à se battre pour la paix dans le monde ! Ainsi, entre deux missions, il lit et joue, comme tout robot-carton de son âge !

18072012308

Et pour lire autant de (bons) manga, Cartox doit en acheter régulièrement, et donc savoir où les chercher. Savoir lire une carte est donc indispensable. Et ça, c’pas gagné !

18072012307

Cartox saura-t-il retrouver son chemin ? Vous aurez la suite de ce passionnant feuilleton de l’été quand j’y penserai, ahah !

A suivre…

6 réflexions sur “ Cartox, le carton le plus fort du monde ! ”

      1. Je sens le doux parfum de la tragédie épique ! Me faudra une version longue, un jour…

        Sinon, achètes-en un tout fait, genre les Revoltech, même s’ils sont plus chers et introuvables… ^_^ »

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s