Une mise au point sur… (3)

Les Vacances de Jésus & Bouddha.
(Là, Meloku ne pourra pas dire que je n’évoque que des mauvais titres)

© Hikaru Nakamura / Kodansha Co. Ltd.

Avec ce troisième tome, sorti en début de mois, Kurokawa montre encore une fois ses capacités d’adaptation. Encore une fois, les changements graphiques sont bien pensés et réalisés avec brio. Avec un vernissage sélectif formant un plan de métro japonais, un logo qui s’adapte en conséquence et la discrète ligne pour annoncer l’auteur, le numéro et l’éditeur, on tient là un remarquable ensemble.

On a désormais hâte de voir ce que fera l’éditeur de la couv’ du tome 4, dont le nom  est carrément inclus dans le symbole du chiffre. Et vu la longueur du titre français, ça va être content de respecter cela…

Quant au contenu en lui-même; ce troisième tome nous offre encore une fois son lot de gag irrésistibles, de scénettes sujettes à quiproquos et de nouveaux personnages un peu débiles. Un bon tome qui, même s’il ne fait pas rire aux éclats, contient sa dose d’humour.

Au Japon, la série reprendra le 22 mars prochain, on peut donc espérer un huitième tome pour la fin de l’année là-bas !