Rouge et bleu

A force de lire des manga et de commencer des séries, s’il y a bien un truc de la plus haute importance que j’ai remarqué et découvert avec stupeur et tremblements, c’est bien cette constante colorée qui s’impose comme une évidence.

Mais que raconte-t-il, vous dites-vous avec raison ? Eh bien, d’un fait fort simple, aisément remarquable, mais qui pourtant n’a fait l’objet d’aucune étude scientifique récente.
Voici les faits.

Régulièrement, le premier tome d’une série sera rouge, tandis que le suivant sera bleu. que soit juste pour le titre ou carrément l’ambiance générale de la couv’, rouge et bleu semblent être des valeurs sûres pour commencer une série. Certaines séries (Katsu !, par exemple) osent même continuer l’alternance jusqu’au bout, histoire de mieux attirer l’oeil du lecteur, qui croira avoir à faire avec un début de manga, et non, piège !

Je parie que le prochain tome aura un fond vert !

Des exemples ? Il y en a à la pelle… Real, +C Sword and Cornett, All Rounder Meguru, 666 Satan… Rien que l’image ci-dessous ne donne qu’un bref aperçu de l’ampleur du phénomène.

Alors, oui, évidemment, j’aurais aimé pouvoir étendre cette (bientôt) célèbre loi des couleurs au troisième tome, mais les japonais sont contrariants. En effet, le volume 3 semble ne suivre aucune règle précise passant d’un bleu pour le t.2 à du orange, du vert, du jaune, et autres variations bariolées. Bref, un foutoir pas possible à prévoir.
Merci bien.

De plus, à cette règle quasi-sacrée, s’ajoutent des exceptions plutôt osées, puisque dans de rares cas, tout est inversé ! Ainsi, le tome un possède une ambiance froidement bleu, tandis que le tome suivant se réchauffe d’un rouge flamboyant. Une manière originale de se démarquer de la concurrence. Dans cette catégorie des exceptions, on compte entre autres Magi- The labyrinth of Magic , Rendez-vous Sous La Pluie, ou encore Fate Stay Night

Heureusement, certaines séries osent s’affranchir de ce carcan, et malgré un début bien rouge, continuent ensuite sans passer par la case bleue. Ainsi, Qwaser Of Stigmata, tout comme A bout portant (Zero In), passe au jaune-orange, souvent réservé au troisième ou quatrième tankôbon, avant de se permettre le bleu.

Voilà. J’attends mon Prix Nobel, maintenant.

5 réflexions sur “ Rouge et bleu ”

  1. Remarquable découverte !

    Moi aussi j’ai mené une étude sur les deux premiers tomes des mangas qui m’a laissé sur les fesses. En effet, j’ai remarqué une loi dont les contre-exemples sont rares qui fait que le premier tome d’un manga est numéroté 1, alors que le suivant est numéroté 2. C’est quasi-systématique, et, honnêtement, ça me fait un peu flipper. La théorie du complot est loin d’être une illusion d’après moi…

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s