L’Académie Alice ♥ (ou : Novembre, mois des petites filles à couettes)

Le mois de Novembre est plein de surprises. Alors que Kurokawa a listé mon blog récemment dans le cadre de l’Enjoy Everything Project (à ce sujet, n’oubliez pas d’acheter Yotsuba &! ), voici que j’apprends de la part du charmant Meloku que Glénat m’a linké dans leur newsletter (ou lettre d’informations pour les puristes de la langue française ou les fans de la DGLFLF)

Mais passons, je ne suis pas là juste pour me faire de la pub’ genre « z’avez vu, mon blog est tellement trop bien que même les éditeurs le lisent ». Enfin, pas seulement…

Aujourd’hui, c’est l’étonnant shôjo de Tachibana Higuchi qui va nous servir de sujet. Étonnant, parce que malgré toutes les réticences que l’on peut avoir à ouvrir ce manga aux couvertures dangereusement kawaï, une fois fait, le piège est refermé et la victime le lecteur ne peut s’empêcher de pousser des « Kyaaaa ! Trop choupi ! ». Et là, il est trop tard.

"Hey ! Vous avez vu comment j'suis trop choupie ?"

L’Académie Alice, tel est le nom de ce shôjo long de déjà 25 tomes (mais qui se dirige fatalement vers sa fin). L’histoire de ce manga n’est pas des plus compliquée (du moins dans les premiers tomes).

Tout commence le jour où Hotaru et Mikan sont séparées par le départ de la première pour la fameuse Académie qui donne son nom à la série, laissant la seconde seule et désespérée. L’absence cruelle de sa meilleure (et seule) amie rend sa petite vie toute grise et toute tristounette. Snif. Car l’académie Alice est une établissement géré par l’Etat, interdit d’accès au public, et recelant plusieurs secrets mystérieux… C’est ainsi que Mikan découvre que les communications avec l’extérieur sont interdites (ou très très très limitées), ce qui explique l’absence de lettres régulières !
En manque de câlin, Mikan décide donc de rejoindre Hotaru et d’infiltrer l’académie ! Tadadam !

Et c’est là le point de départ pour une aventure pleine de magie et d’humour. Mikan découvrira rapidement le secret de l’académie, ce que sont les « Alice » et pourquoi elle a été acceptée si facilement dans un lieu pourtant si bien protégé. Mais son arrivée impromptue lui causera bien des ennuis.
Car si la bonne humeur de la jeune fille est communicative, son acceptation dans la classe ne se fera pas du jour au lendemain. Elle ne se fera pas que des amis…

"Pfff ! je suis encore plus choupi que l'autre cruche !"

Car la grande force du manga est dans sa galerie de personnages, tous variés, que ce soit graphique ou au niveau du caractère. Malgré la pléthore de protagonistes, impossible de les confondre ! Alors oui, on peut regretter que les adultes ne fassent pas adultes, mais à peine plus vieux que les gosses de 10 ans dont ils s’occupent. Mais c’est là le seul défaut du dessin, avec peut-être quelques scènes d’action un peu brouillonnes. Mais bon, on ne lit pas un shôjo pour son action trépidante.
[Et puis, comme dirais Meloku, j’ai eu le temps de m’habituer, avec D.Gray-Man…]

Du reste, le design des personnages varie de « choupi » à « trop trop trop choupi ». Et certains ont l’option « charisme de dingue ». Il n’est donc pas difficile de se trouver un perso préféré, et une tête-à-claque sur qui dire du mal tome après tome. Merci Higuchi-sama !

"Moi, j'suis tellement choupinou qu'on me confond avec une fille ! Hihi !"

Mais tout n’est pas si rose dans l’univers kawaï de l’académie. De temps en temps, de la noirceur se dégage de l’oeuvre, par petite touche pour ne pas traumatiser le lecteur, mais juste l’intriguer et le mettre sur la voie d’un mystère… Et cela tourne, pour le début, principalement autour du personnage de Natsume, génie en son domaine, mais dont le trouble passé lui procure une maturité étrange pour un si jeune être. Et un fan-club d’hargneuses, aussi. Et devinez quoi ? Mikan devient rapidement la tête de truc de Natsume, et par conséquence, du reste de la classe. Une année scolaire qui commence bien.

Mais ce n’est pas cela qui va démotiver notre énergique Mikan ! Elle se battra pour démontrer sa valeur et découvrir son pouvoir. Et elle traversera toutes les embûches qui lui barreront la route, le sourire aux lèvres ! Fight ! Même si on la raillera, même si on déclassera son pouvoir, même si elle se fera enlever, rien de tout ça n’entachera sa bonne humeur infaillible !

Rires et larmes se mélangent harmonieusement dans ce manga dont le scénario semble parfaitement maîtrisé par Tachibana Higuchi. Elle sait passer habilement de passages légers et enfantins à des sous-entendus plus sombres, enclins à des secrets malsains… Ainsi, l’Académie Alice possède une double lecture, ce qui permet au manga de plaire à une large variété de lecteur. Habile, très habile !

"Moi aussi je suis choupi, n'est-ce pas ?"

Si avec ça, vous ne vous intéressez même pas une seule minute à ce manga, c’est que vous triste et déprimant. Et votre vie aussi, tiens.

Allez, un dernier point qui achèvera de vous convaincre (ou pas). Il ne manque qu’une chose à Mikan, notre fantastique héroïne, pour rivaliser avec Yotsuba : des cheveux verts.

Publicités

4 réflexions sur “ L’Académie Alice ♥ (ou : Novembre, mois des petites filles à couettes) ”

  1. Rien à ajouter, il faut lire L’académie Alice (dit le gars qui a son tome 4 qui l’attend en librairie depuis 2 mois).

    Pour convaincre ceux qui ont l’esprit un peu mal tourné, on peut noter qu’on peut faire plein de couples yuri/yaoi/lolicon/inceste/et d’autres trucs trop bien.

    (Arf, tu as trouver le moyen de m’empêcher de troller)

  2. Tiens, j’étais persuadé que tu avais lu plus de tomes que moi, bloqué au troisième depuis Septembre… Mais je me prends la suite sous peu ! XD

    J’ai pas parlé des sous-entendus possibles, ça serait pour une prochaine fois. Autant ne pas choquer de potentiel lecteur dès le début… XD

    (Mouahaha, je suis démoniaque !)

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s