Torchwood : The Blood Line

Et voici déjà le dixième et dernier épisode de cette quatrième saison. C’est ici que se termine Miracle Day ! Co-écrit par Russel T. Davies et Jane Espenson, cet épisode se doit d’offrir une conclusion satisfaisante, à la hauteur, et suffisamment ouverte pour permettre un retour pour une saison 5. Qui se fera, j’espère !

L’épisode commence par un monologue de Gwen, lourd de sens, et très significatif sur les actions qui vont suivre. Elle compte clairement ramener la mort sur Terre, même si elle sait que cela va coûter la vie à son pauvre père. Mais mieux vaut ça que finir brûlé vivant…

S’ensuit l’infiltration dans la base du Blessing de notre quatuor (+ Oswald), à ses deux pôles, dans le but d’arrêter cette machination diabolique. Qui n’est que la première étape, d’après la Mère, qui se confie beaucoup à Jilly, leur fidèle recrue.

On a aussi eu une confrontation Jack/Oswald révélatrice de leurs motivations, et même si certains se demandent encore ce qu’un pédophile fout là, je pense que le personnage a apporté un interêt particulier à la saison. Manipulation des média, porte-parole d’une société, pour finalement trahir ses employeurs et se tourner vers Torchwood. Oswald est loin d’être un héros, loin d’être appréciable, mais le personnage fut finalement essentiel au déroulement de l’intrigue.

Du côté de la CIA, j’étais content de voir Paul James dans le rôle de Noah Vickers, après l’avoir vu dans Greek, mais voilà que la traitresse s’en mêle. Et boum. Adieu Noah. Et aussi son boss, au passage. Et cela, juste au moment où il découvre que c’est elle, la taupe. Bien joué.

Du côté du Blessing, une fois Jack, Gwen et leur coéquipier involontaire infiltrés d’un côté, et Rex-Esther de l’autre, on a le droit à quelques révélations. Qu’est-ce que le Blessing ? Ben… On ne le saura pas. C’est quelque chose qui est là depuis longtemps, et ça aime le sang. Voilà. Et Jack ne sait pas ce que c’est. Ce qui est, en fait, assez logique. Il ne peut pas tout connaître.
Mais du coup, pour ceux qui veulent absolument des réponses à tout, c’est frustrant. Mais moi, j’apprécie. Je trouve même ça cool. Ça change énormément des séries où la fin apporte toutes les réponses, comme si tout pouvait en avoir. Mais qu’on ne s’inquiète pas, on sait comment le Miracle a commencé, pourquoi les Familles ont fait ça, et comment inverser la tendance.

Ce que Jack et Rex tente donc de faire, malgré leur position d’infériorité par rapport aux gardes armés qui les tiennent en joue. Et là, le drame. Alors que Rex révèle son plan génial pour prouver que non, il n’y a pas que des incapables dans l’équipe de Torchwood, Esther se fait shooter. Autrement dit, si le Miracle s’arrête, elle passe de Catégorie 1 à mort définitive. Dur dilemme…

Et c’est là que Gwen intervient. Comme dit au début, elle est intransigeante là-dessus. Il faut stopper le Miracle, quoiqu’il arrive, qu’importe les morts et les drames. Et bam, elle tire sur Jack. Histoire que son sang s’envole vers le Blessing, parce que monsieur pouvait pas se charcuter de lui-même… A Buenos Aires, Rex retire son pansement, c’est plus simple.

Du coup, des morts, tout partout. Le papa de Gwen, une inconnue dont on se fout royalement et Esther. Et noooooooooooooooon, pas Esther, pas elle, je veux pas, nan, nan, saleté de RTD ! T^T Ce furent mes pensées en live, avec la trop belle musique déprimante. Heureusement que je m’étais préparé psychologiquement à sa perte, par mesure de sécurité…

Et du côté de Jilly ? Que devient-elle après son combat avec Gwen ? Eh ben, la voilà seule, traquée par la CIA et sans emploi. Heureusement que le Blue Eyed Man (BEM) est là. Et que les Familles ont un plan B ! Eh oui, il semble que Torchwood a trouvé là son premier ennemi récurrent. Les Familles pourraient donc être, une fois encore, l’ennemi de la prochaine saison. Ou d’une suivante.

De retour au bercail (i.e l’Amérique), Rex découvre enfin qui est l’agent de la Famille au sein de la CIA, juste après l’enterrement d’Esther. C’est clair qu’il ne pouvait pas le faire avant (emploi du temps chargé, toussa, toussa…). Et là, bam ! LE Cliffhanger de malade, sur lequel se finit la saison, et peut-être même la série (mais je ne l’espère pas T^T).

"What the Hell ?..."

Passage épique qui donne droit au retour du regard exhorbité de Gwen. Et oui, Rex est immortel (ouais, je balance grave à donf’). En ayant échangé son sang avec celui de Jack, puis inversé le Miracle, le Blessing a rendu son immortalité à Jack, mais cela a aussi affecté Rex. Wow.

Et ceci est donc la deuxième piste donnant envie de voir la suite, tout de suite. Et pas dans deux ans. Faire un saut dans le temps pourrait être sympa, mais du coup, faudrait encore passer un épisode complet à réinstaller le décor. CoE a eu l’intelligence de détruire toutes les racines de Torchwood pour ne pas avoir à les expliquer aux nouveaux venus, et MD les explique partiellement via l’enquête de la CIA et les nouveaux protagonistes. Du coup, pour la saison 5, à moins de trouver un nouveau moyen d’attirer un nouveau public, je pense qu’il est préférable de continuer directement.
Voir Rex s’habituer à son nouveau statut, plutôt que de le retrouver X années plus tard, super confiant et encore plus arroguant. Et puis, aussi, ce serait bien que Torchwood, l’organisation, est un lieu où se poser. Un nouveau QG. (oui, j’ai discrètement embrayé sur mes idées pour la suite, hihi)

Le retour du Capitaine John Hart, avec une ficelle scénaristique assez solide pour justifier sa présence, ça pourrait être cool, aussi. Surtout que la dernière fois qu’on l’a vu, il était jaloux de Ianto, et là, la place est libre. De plus, l’équipe de Torchwood aurait bien besoin de renforts, après la perte d’Esther… T^T

Revoir Jilly et le BEM, avec respectivement Lauren Ambrose et Teddy Sears pour les incarner à l’écran, ça me plairait bien. Surtout qu’il semble qu’elle va, cette fois-ci, travailler dès le début pour les vilains pas beaux. Et donc elle sera clairement au coeur de la future machination diabolique des Familles pour prendre le contrôle de la Terre…

L’image ci-dessous n’indique pas une officialisation de la saison 5. C’est juste que la chaîne australienne compte rediffuser les premières saison de Torchwood début 2012. Pas d’emballement, donc…

Il n’y a plus qu’à attendre que RTD revienne avec une nouvelle histoire, vu que Starz et BBC compte co-produire d’autres séries (et donc, sûrement du Torchwood d’inclus). J’ai hâte !

En attendant, plus qu’à revisionner toute la saison !



Conlusion:

(Pour faire, genre, semblant d’avoir écrit un truc bien construit, alors que je balance mes idées quand j’y pense)

Une saison moins intense que Children Of Earth, plus lente, mais tant mieux, CoE étant trop rapide, n’exploitant pas assez ses personnages (pauvre Loïs, abandonnée à jamais dans une bête cellule, criant pour l’éternité « Captain Jack, Captain Jack ! » ) et devant sans cesse faire avancer l’histoire par manque de temps (et de budget). Là, on prend le temps de décortiquer les conséquences du Miracle. Du moins, pour la première moitié.
Les 5 derniers épisodes sont plus auto-centré sur Torchwood, moins sur le monde (les JT post-générique disparaissent, par exemple, et tout l’aspect médical aussi). De même PhiCorps prend moins d’importance, tandis que les Familles deviennent l’ennemi numéro un.

Il est clair qu’il a des longueurs. Mais elles sont nécessaires, puisqu’il faut installer de nouveaux personnages (Esther, Rex, Vera, Oswald, Jilly, et d’autres !). Bref, tout un monde qui aurait été à peine esquissé si on avait conservé la longueur de CoE.

J’ai aussi adoré le contre-pied de la saison, mettant Jack à l’arrière car devenu le seul homme mortel. Brillante idée, puisque l’on découvre un nouvel aspect de notre capitaine préféré ! Cela n’empêche pas que sa superbe revient au fur et à mesure qu’il reprend confiance en lui et qu’il découvre comment vivre en étant… mortel. Ce qu’il n’a plus été depuis des siècles.

Les nouveaux protagonistes était attachants, surtout Esther et Vera, en fait, mais je me suis fait plus rapidement que prévu à Rex. Surtout grâce à sa relation pleine de piquant avec « World War II » (càd: Jack). Je crois même que, finalement, Rex et Esther ont limite surclassé Gwen dans mon coeur, en milieu de saison. Heureusement que Gwen se reprend vers la fin, malgré son aigreur dans le 4.08 (très agaçante, dans cet épisode).

Concernant l’intrigue du Blessing, cette volonté de tout cacher et de révéler bribes par bribes, en filigrane plutôt qu’un gros paquet à la fin, ça m’a bien plu. D’habitude, dans Torchwood, les réponses sont pratiquement données de suite, sans vraiment de recherche… Là, ça change agréablement.

Et la non-fin, c’est vraiment cool. Cela signifie que RTD envisage clairement une suite ! Qu’il a lui aussi sûrement réfléchi au plan B et donc que l’avenir de la série ne devrait pas être aussi incertain qu’à la fin de CoE.

En gros, une bonne saison, avec quelques temps morts, mais riche en action, en humour et en noirceur typiquement Torchwood.
Vivement la suite !

10 réflexions sur “ Torchwood : The Blood Line ”

      1. Tu me trouves un éditeur qui veut bien imprimer mes (passionnants) articles sans aucune certitude sur les ventes, et c’est bon ! ^o^

        Et tu la regardes quand, toi, cette saison ?

  1. Deux fois que je matte la saison 4 de torchwood, et je ne m’en lasse pas! Alors, certe, a certains moment ça s’étire un peu niveau scénario, mais Waouhhhhh…super bien ficellé!! J’étais déja fan de Doctor Who ( qui est l’anagramme de « torchwood »…car sachons le, torchwood et le bébé de docteur who, puisque le personnage de Jack Arkness apparait dans la serie Doctor who, cette série en est donc derivée…il en parle meme dans la serie…), mais je suis archi fan de cette série depuis le début..
    Pour tout ceux qui sont fans de science-fiction a la britanique, de mystère et de scénario hyper bien ficellé…MATTEZ cette série jusqu’au bout!!
    J’espere evidemment , qu’une saison 5 verra le jour…

    1. Ah, la saison 5. Va falloir être patient. Déjà un an sans nouvelle… =/ Heureusement qu’un roman post-MD va bientôt sortir (même si RTD ne le considérera peut-être pas comme faisant partie de la continuité Torchwood), et puis les Barrowman l’ont écrit en pensant à une adaptation ciné (ou télé), donc ça pourrait combler une absence…

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s