End of Evangelion

[Note : si vous trouvez les illustrations bizarres, c’est parfaitement normal, c’est Evangelion, quand même !]

Alors que la série Neon Genesis Evangelion se finit au printemps 1996 en laissant le monde dans un grand tourbillon de « What The Fuck ? », l’été 1997 voit arriver la « véritable » (?) fin, qui n’avait pu être faite, faute de temps et de budget, nous dira-t-on. Dans un soucis d’intelligence, je ne parlerais pas de Dead & Rebirth, qui est plus un clip promotionnel d’End of Evangelion qu’un véritable film.

D’ailleurs, End Of Evangelion n’est en soi-même pas vraiment un film, même s’il en a la durée (1h20). Il s’agit des épisodes 25′ et 26′ bout à bout. Deux épisodes reprenant donc l’histoire d’Evangelion là où elle en était à la fin du vingt-quatrième.
D’ailleurs, si les épisodes 25 et 26 n’ont pas pu être ceux soit-disant voulus, à cause du budget insuffisant, refaire les deux épisodes, ça n’a pas occasionné de dépenses ?

Bref, ma question étant rhétorique, passons si vous le voulez bien à la suite.

Bon, personnellement, je me moque de savoir si la fin de la série n’était pas celle réellement désirée, et si ce film apporte enfin la vraie véritable fin réelle. Surtout quand on sait que le manga et la réinvention en cours auront chacun une fin différente. Quatre oeuvres, quatre fins. Ça fait beaucoup pour une même histoire de base.

Contrairement à la série, ce film va apporter les réponses aux ultimes questions de manière claire et précise. Si l’on pouvait se douter de la finalité du Plan de Complémentarité de l’Homme, le voir plutôt que le laisser dans l’implicite permet de mieux comprendre ce qui se passe dans les épisodes 25 et 26 originaux, même si certains trucs viennent contredire ceux-là. En bref, End Of Evangelion, c’est une fin à la fois complémentaire à la série, mais qui n’a rien à voir avec dans le même temps. Compliqué, j’avoue.

Bon, on reprend exactement là où fini l’épisode 24, après la tragédie amoureuse de Shinji, le moral encore plus bas que d’habitude. Surtout maintenant que son amie (?), Asuka, a décidé de le remplacer en terme de névrose et de pathos, en nous révélons par bribes d’images, dans les épisodes précédents, le suicide de sa mère, sa folie, et tout, et tout. La jeune fille est maintenant hospitalisée.

Et là, c’est le drame. Shinji agit d’une telle manière que l’on n’aurait jamais soupçonné. Pas le moindre doute, même si le tout n’est que suggéré (ah, les joies du doublage). Cela change radicalement de la branlette intellectuelle de la série…
Dans tous les cas, si c’est avec ça qu’on veut nous montrer un Shinji plus présentable, c’est raté. Franchement raté.
Pauvre Asuka…

Du reste, on passe ensuite aux choses sérieuses. Alors que le personnel de la NERV se demande bien où ils doivent postuler pour leur prochain emploi, maintenant que les Anges sont battus, voilà qu’un nouvel ennemi, inattendu, apparaît. La Seele met son plan en marche ! Dans le but voulu depuis le début : initier le Third Impact. A ce sujet, faudra m’expliquer pourquoi, si la Seele décide de s’emparer des Evas parce qu’il n’y a plus d’Ange, pourquoi n’ont-ils pas laissé les Anges gagner contre les Eva, pour qu’ils fusionnent avec Adam (ahah) et engendrent le troisième impact ? Si leur but est la fin du monde, il y avait plus simple, et c’était réalisable dès le premier épisode…

Donc si quelqu’un de gentil passe par là, je lui en serais éternellement reconnaissant pendant quelques secondes ! ^_^

C’est donc l’attaque de la NERV qui occupe principalement l’épisode 25′. On assiste donc à un véritable massacre. Ça explose de partout, ça tire de partout, y a des morts de partout, et ça hurle tout partout aussi. Autant dire qu’on est là à des milliards de lieux de l’épisode d’origine.
Vraiment, y a de quoi se poser des questions. Entre la lente introspection de la psyché de Shinji étalée sur deux épisodes et un bain de sang, ils ne font pas de demi-mesure, chez Gainax ?

Bref. C’est le bordel, et Misato se charge de mettre les enfants à l’abri. Sauf Rei, parce qu’elle a disparu; sauf Tôji, parce qu’on s’en fout de lui. Asuka est mise dans son Eva et éjectée à l’air libre, seul Shinji reste prostré, sous un escalier, à attendre on ne sait quoi, sûrement la mort.

Il prouve encore une fois son inutilité et le manque de baffe qu’il aurait dû subir dans son enfance. Mais c’est pas grave. Alors qu’Asuka doit combattre neuf modèles d’Evangelion envoyés par la Seele, notre courageux héros se fait sauver puis traîner par Misato, qui le protège et l’emmène jusqu’à son Eva-01. Quitte à prendre une balle et se sacrifier. Pour un pauvre type pareil…

Du côté d’Asuka, c’est la galère. Même si elle tue un à un ses ennemis, son temps est limité, et finalement, ceux-ci se régénèrent et, évidemment, elle perd (comme toujours, en fait). Arrive alors super Shinji, enfin, après avoir passé son temps à se lamenter sur son triste sort, le voilà. Et en mode berserker ! Voilà donc le moment de finir l’épisode 25′ et de commencer le 26′ !

Et cet épisode, en gros, c’est du 100% nawak, de quoi halluciner pendant des journées entières sans s’arrêter ! Un bon gros délire comme on en fait plus des comme ça, c’était le bon vieux temps, à l’époque. Grave.

Ainsi, on détruit la Rei de l’anime en en faisant un monstre gigantesque provoquant la fin du monde, la réunion des âmes/esprits/mettez-là-le-mot-que-vous-voulez, le fameux ou plutôt fumeux Plan de Complémentarité à l’oeuvre !

On en profite pour faire des plan zarbi sur Rei, sur l’Eva de Shinji qui se fait absorber, puis hop! on entre dans la conscience de Shinji, le mollasson à tendance berserker. Plutôt long, monotone, et avec des longs plans fixes et terne (teinte orangée/sépia, style vieux), c’est LE passage qui rappelle, désagréablement, les épisodes de fin de la série. Peut-être pour qu’on se dise, « Ah, c’est déjà un peu mieux, là… Pas terrible, mais mieux. »

Et le passage en prise de vue réelle est d’un ennui…

Et puis, la fin arrive, décidée par le choix de Shinji, enfin, plus ou moins, mais pas trop. Vu qu’il est LE personnage qui se laisse vivre et emporter par les décisions des autres. Pas de raisons que ça change ou que le personnage évolue, faut pas trop lui en demander, hein… Il « annule » le Third Impact, mais ça ne change pas grand chose au processus. Juste la grosse tête de Lilith/Rei qui tombe. Plouf.

Et donc, voilà. Après avoir assisté à la fin du monde, à la fin de l’Humanité, Shinji se retrouve seul sur Terre. Une Terre ravagée et aux décors apocalyptiques. Parce que voilà, Rei a attiré à elle des milliards d’âmes, créant des croix lumineuses tout partout sur la surface de la planète, mais cela a aussi changé tout le reste. Le ciel est plus sombre, plus « rouge », tout est détruit… Enfin, une fin du monde, quoi !

Et puis voilà qu’en fait, Shinji n’est pas seul. Asuka est là, baignant avec lui sur la plage de sable fin. Et, pour une raison inconnue, sauf de lui seul, Shinji tente d’étrangler la pauvre fille. Et là, phrase finale, sentence terrible qui achève le film : « How disgusting« .
Fin.

On appréciera le message final (qui pourrait avoir d’autres interprétations ou traductions). Neon Genesis Evangelion, c’est dégoûtant. Pas totalement faux.

En bref, ce fut un film intéressant mais qui est néanmoins devenu trop rapidement aussi bizarre que la série. Autant j’ai bien aimé la mise en scène de la fin de ce monde, autant le passage introspectif m’a gavé. Heureusement, reste une musique super trop bien qu’elle est belle : « Komm, susser Tod ». Faut au moins voir le film pour ça.

4 réflexions sur “ End of Evangelion ”

      1. Comment je pourrais l’avoir vu, il n’existe pas >.<
        Tu as dû consommer des drogues illégales conçues par le diable en personne pour voir ce film !!!

        (Nan, c'est la première fois je crois ^^' T'as d'autres surprises dans le genre ?)

        1. J’en déduis que tu n’as pas aimer ce film. Même s’il n’existe pas dans cette réalité. ^^’

          (Nope, pas d’autres surprises, pour l’instant… Mais ça viendra, je suis plein de ressources ! =D )

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s