Yu-Gi-Oh – D.D.D. Arc

Cinquième mais courte partie, faisant la transition entre le Royaume des Duellistes et Battle City. Cet arc introduit un nouvel adversaire. Les chapitres le composant sont réunis dans le dixième tome version bunko (134 à 145).

Tout commence lors d’une nouvelle année scolaire. Nos amis se retrouvent fort heureusement dans la même classe. Quoique… Les séparer n’aurait pas changé grand chose, on ne les voit que très rarement en cours. Mais bref, passons au principal, l’arrivée d’un nouvel élève. Oui, ils sont dans une nouvelle classe, avec donc théoriquement plein de gens qu’ils ne connaissent pas ou peu, mais Otogi Ryûji se fait aussitôt remarquer, tant il est trop classe. Ou alors, c’est la coupe de cheveux. Au choix.

Lire la suite Yu-Gi-Oh – D.D.D. Arc

Water – Hiroyuki Asada

Dernier artbook en date du maître, sorti en mai dernier, Water est un gros pavé, grand format, regroupant des travaux récents à bien plus anciens, exceptés tout ce qui touche à Letter Bee. Normal, un artbook de cette série est sorti peu de temps avant. 25 ans de carrière, ça se fête. Souvenez-vous, j’en ai parlé ici ou là.

Le bouquin fait environ 130 pages, pratiquement que des illustrations, à part à la fin, avec une courte nouvelle et un mot de remerciements (enfin, je suppose, mais ça ne risque pas d’être une lettre d’insultes…). Chose surprenante, il n’est pas en sens de lecture japonais (sauf les quelques pages de manga, à la fin).

Lire la suite Water – Hiroyuki Asada

Le Dit de la Terre Plate – Tanith Lee (1/2)

Histoire :
En ces temps-là la Terre n’était pas une sphère, et d’innombrables démons vivaient dans de vastes royaumes souterrains, s’amusant parfois à remonter à la surface pour tourmenter les humains, leur accorder mille merveilles pour mieux les faire sombrer dans d’innommables horreurs.
Le plus grand d’entre eux, le plus cruel aussi, était Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, le Maître des cauchemars et des créatures de la nuit. Nombre de mortels avaient vu leur destinée brisée pour simplement assouvir ses caprices, et pourtant il cachait dans son cœur démoniaque un profond mystère qui allait changer à jamais la nature même de la réalité…

-Éditions Mnémos
-Auteur : Tanith Lee
-Illustrations : Alain Brion
-Prix : 24€

Lire la suite Le Dit de la Terre Plate – Tanith Lee (1/2)

Torchwood : The Blood Line

Et voici déjà le dixième et dernier épisode de cette quatrième saison. C’est ici que se termine Miracle Day ! Co-écrit par Russel T. Davies et Jane Espenson, cet épisode se doit d’offrir une conclusion satisfaisante, à la hauteur, et suffisamment ouverte pour permettre un retour pour une saison 5. Qui se fera, j’espère !

Lire la suite Torchwood : The Blood Line

Torchwood : End of The Road / The Gathering

Voici déjà le huitième épisode, qui, après les flash-back du précédent, revient dans le présent nous offrir des débuts de révélations et de l’action. Avec, encore une fois, un cliffhanger méchamment puissant. Le récit a été écrit par Jane Espenson (encore !) et Ryan Scott. On retrouve donc le charme des premières saisons, et un rythme plus rapide que précédemment, et ça, c’est bien.

Le début est pas mal, mais un poil décevant parce qu’il ne répond pas aux promesses de la fin du 4×07. En effet, on croyait avoir droit à des révélations sur le Miracle, mais non, point du tout, ça c’était dans le 4×07, justement ! Là, on nous explique juste ce qu’est devenu Angelo après le départ de Jack : un stalker. Et peut-être qu’il a aussi tenté de protéger Jack des Trois Familles qui avaient déjà ce qu’elles voulaient, de toute façon (le sang de Jack). Reste qu’on a aucune idée du véritable but de tout ça, parce qu’Angelo a été mis à l’écart…

Lire la suite Torchwood : End of The Road / The Gathering

End of Evangelion

[Note : si vous trouvez les illustrations bizarres, c’est parfaitement normal, c’est Evangelion, quand même !]

Alors que la série Neon Genesis Evangelion se finit au printemps 1996 en laissant le monde dans un grand tourbillon de « What The Fuck ? », l’été 1997 voit arriver la « véritable » (?) fin, qui n’avait pu être faite, faute de temps et de budget, nous dira-t-on. Dans un soucis d’intelligence, je ne parlerais pas de Dead & Rebirth, qui est plus un clip promotionnel d’End of Evangelion qu’un véritable film.

D’ailleurs, End Of Evangelion n’est en soi-même pas vraiment un film, même s’il en a la durée (1h20). Il s’agit des épisodes 25′ et 26′ bout à bout. Deux épisodes reprenant donc l’histoire d’Evangelion là où elle en était à la fin du vingt-quatrième.
D’ailleurs, si les épisodes 25 et 26 n’ont pas pu être ceux soit-disant voulus, à cause du budget insuffisant, refaire les deux épisodes, ça n’a pas occasionné de dépenses ?

Bref, ma question étant rhétorique, passons si vous le voulez bien à la suite.

Lire la suite End of Evangelion