Peace Maker

Enfin ! Depuis fin 2006, avec la fin de Arms chez Kana et l’arrêt prématuré de D-Live par Kami, on n’avait plus de manga de Ryuji Minagawa. Voilà qu’une annonce vient réparer cette erreur. Glénat éditera en Septembre la dernière série de l’auteur, encore en cours au Japon (7 tomes).

peacemaker994285

Peace Maker est un seinen se déroulant dans l’Amérique au XIXème siècle (à vue de nez, je suis pas historien). Dans ce western, on suivra Hope Emmerson, fils de Peace Emmerson (ils ont des prénoms originaux, dans cette famille). Il a hérité de son papa une technique rare, faisant de lui une cible convoité par des mercenaires peu scrupuleux. Le nom de cette technique : Spot Burst. Grâce à elle, il se tape la réputation de gunner le plus redoutable du Far West (d’où l’attrait des méchants envers sa personne) !

Cela paraît plutôt simple dit comme ça, et effectivement ça l’est. Mais comme dans Arms, il y a des chances que le récit devienne plus profond et complexe avec les tomes…
En effet, le résumé est bien gentil, mais ne correspond pas totalement à ce qui s’y passe. En 60 pages, Minagawa a largement le temps d’en dévoiler plus et de distiller quelques pistes quant à la suite du manga…

peacemaker1501881

Le premier chapitre pose les bases de l’histoire. A ce sujet, contrairement à Arms qui était supervisé par Kyoichi Nanatsuki, cette fois, Minagawa assure le scénario tout seul, comme un grand. Et on peut dire qu’il se débrouille bien. Alors oui, il y a certains trucs déjà vu (c’est inévitable) mais le tout est prenant, grâce au dynamisme de son trait, toujours aussi inspiré des techniques de cinéma (fondu, et autres trucs).
Alors, évidemment, ceux qui avaient du mal avec le dessin dans Arms pourront conserver cette impression intacte, Minagawa n’ayant pas changé de style depuis (loin s’en faut). Au contraire, on reconnaît rapidement sa patte graphique (grandes oreilles, nez parfois imposants…). C’est sûr qu’il faut savoir apprécier un tel dessin, loin des clichés habituels du manga et à des lieux des bishônen envahissant la production actuelle. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde…

En résumé, vous pourrez retrouver Hope Emmerson et ses amis dans Peace Maker, à paraître chez Glénat, le 21 septembre prochain, 7.50€, avec des pages couleurs dans chaque tome.

11 réflexions sur “ Peace Maker ”

  1. Avec de tels prénoms, c’est une famille de hippies😄

    Sinon je commencerai bien sûr le manga. Ca fera un bon test pour voir si j’investis dans Arms. Il a l’air bien loin de l’ambiance western spaghetti à la Sergio Leone que j’adore. J’aimerai tant un manga dans cet esprit.

    1. Hum, je ne sais pas si les deux titres sont comparables intégralement. Au niveau du dessin, je veux bien, mais pour l’ambiance et l’histoire, c’est totalement différent ! Je pense que si tu apprécies la science-fiction et les shônen se baladant aux frontières du seinen, Arms te plaira incontestablement. ^_^

  2. J’avais lu pas mal de volumes de Arms, j’aimais bien le style graphique. Et j’aime aussi bien les westerns, donc c’est tentant😮
    Par contre, comme souvent avec ce genre de séries potentiellement à rallonge, je préfère attendre de voir si elle risque de s’éterniser ou pas avant de me lancer…

    1. C’est aussi ma seule crainte. Que la série dure trop longtemps et s’éparpille dans des récits inutiles. Mais bon, je fais confiance à l’auteur. Excepté Arms, ses séries dépassent jamais le tome 15😄

  3. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à Arms, mais pourquoi pas cette série… Le problème, c’est les moyens u_ù

    Attendons déjà la vague de critiques à la sortie du premier, on avisera après😉

  4. Qu’est-ce que j’ai aimé Arms ! Si c’est aussi bien, j’adopte définitivement !
    Par contre, il aurait pu choisir un autre nom, y a déjà une série qui s’appelle Peace Maker.

    1. Sauf que le Peace Maker dont tu parles, sorti chez feu Kami, s’appelle Shinsengumi Imon Peace Maker en vo. Donc celui de Minagawa est en fait le seul à porter ce nom au Japon. Et vu que la première sortie en France n’est plus commercialisée, ça ne devrait pas poser de problème ici.

      Sinon, j’espère que tu apprécieras ce titre ! ^_^

      1. Bon, bon, merci Mr. Encyclopédie, je retiens. De toute façon, comme toujours, ça dépend de toi, j’ai déjà mes propres séries à finir avant d’en commencer, et ça risque pas d’arriver avant longtemps puisque je favorise toujours les romans avant les mangas. En parlant de ça, est-ce que tu veux que je donne la suite de Richard à Didi pour que tu l’aies pendant les vacances ?

  5. J’avais jeté un coup d’oeil aux premiers chapitres lors du début de la série, et je dois dire que j’attendais patiemment qu’elle arrive chez nous !
    Donc dès Septembre, je ferais partie des clients qui lirons ce titre, et j’espère que j’adorerais toujours autant !

    1. J’avais fait de même ! Mais sans plus, histoire d’attendre une éventuelle sortie française (sans trop y croire). Du coup, je suis vraiment heureux que Glénat nous sorte la série !

Laisser un nyan !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s