Bilan manga 2010 (1)

Au début, je voulais le faire en une seule fois, mais je me suis rendu compte, avec un peu de recul, que ça donnait une belle impression de catalogue : des images juxtaposés sans aucune humanité. Du coup, je l’ai scindé et j’ai développé mes avis de manière un chouïa plus conséquente.

Voici donc le bilan de cette longue année, riche en nouveautés, en achats & dépenses, mais aussi en déceptions. Car voici, parmi les manga lus ces douze derniers mois…

Ceux dont je me suis quelque peu lassé !

On va commencer cette petite rétrospective 2010 par  les manga qui perdent de leur intérêt avec le temps, usant le lecteur en même temps que leur qualité initiale. Le tout, en évitant si possible la critique facile. Enfin, peut-être.

Et on commence avec…

Air Gear

« Nous, on voulait juste… On voulait juste rider, c’est tout ! »

Kazu – tome 18, trick : 161.

Une déception croissante datant de fin 2009, pour être précis. La fin du tome 18 m’aura donc marqué, mais plutôt négativement. Après des tomes et des tomes de beaux dessins sans scénar’, l’auteur se réveille. Son histoire se perd alors dans des complications inutiles… en espérant une amélioration dans les futurs tomes…

 

Ikigami

Malgré des histoires assez prenantes, l’intrigue en toile de fond qui est la réelle saveur de ce manga ne décolle pas, ou trop peu. Et le rythme de parution n’arrange pas l’impatience… Résultat, je m’ennui un peu de ce manga dont les qualités sont bien présentes, mais trop peu mises en valeur. Du reste, on peut se demander si l’auteur sait vraiment quoi faire de son histoire et de son héros, tant le tout traîne et semble avancer avec réticence, pour mieux faire marche arrière par la suite. Les prochains tomes devraient déterminer si oui ou non, Ikigami mérite toute la publicité qui lui a été faite.

 

Otomen

L’humour de la série peine à se renouveler, l’histoire d’amour n’avance pas, mais qu’attend l’auteur pour clore son histoire, elle qui avoue qu’elle sait déjà comment elle va la finir, et plus ou moins quand (en fonction des lecteurs et du succès, on joue les prolongations…), elle qui avoue également qu’elle prends des pauses ou sors d’autres titres (Hitori-tachi, par exemple) par « lassitude » ou pour « se changer les idées » (d’après ce que je me souviens de son interview dans l’Animeland 166 [novembre 2010])…

 

Naruto

Pfouuu… Pas touché un tome depuis trèèès longtemps… Et je m’en sens pas plus mal… =)

 

Vampire Knight

Abandonné, vraiment lassé. Outre les beaux dessins, le scénario fait du sur-place dès les premiers tomes, l’ambiance mélancolico-dramatico-sanguinolante ne prend pas et plombe le manga. J’ai toujours eu l’impression d’avoir à faire à une introduction, une longue et lente introduction, et puis, finalement, hop ! une partie deux, juste pour faire durer le succès… Mais où est le développement ? A quoi servent tous les seconds rôles, à part faire tapisserie ?…

 

Voilà qui conclut cette première partie. D’autres viendront, dans les jours à venir. Et ne vous inquiétez pas, elles seront bien plus positive que celle-ci.

Publicités

Le retour de Nana ?

Ce serait une bonne nouvelle, en cette période de fêtes, n’est-ce pas ?
cookienanaNoel

Eh bien, pour Noël justement, les japonais vont avoir la chance de trouver, dans le Cookie de fin de mois, une carte postale avec une illustration inédite de Aï Yazawa. Et donc, qui dit inédite dit nouvelle, et donc, qui dit nouvelle dit récente. L’auteur s’est remise à dessiner !

Après, relativisons un peu. Entre dessiner une illustration couleur et faire un chapitre de 30-40 pages par mois, il y a encore une infinité de mondes. Bref, cela annonce du mieux, ravive les espoirs, mais le véritable retour de Nana n’est pas encore annoncé, même s’il devrait arriver courant 2011, avec un peu de chance.

Sur son forum, l’éditeur français a confirmé la nouvelle.

Il n’y a plus qu’à souhaiter un bon et prompt rétablissement à l’auteur. =)